Strasbourg: Comment l'université a gagné 750 millions d'euros en toute discrétion (ou presque)

ETUDES SUPERIEURES Fin avril, le projet IdEx de l’université de Strasbourg a été conforté et ses moyens pérennisés…

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: Comment l'université a gagné 750 millions d'euros en toute discrétion (ou presque)
Strasbourg: Comment l'université a gagné 750 millions d'euros en toute discrétion (ou presque) — G. VARELA / 20 MINUTES

L’université de Strasbourg (Unistra) a touché le jackpot et l’annonce vous a peut-être échappé. On vous rassure, son président Alain Beretz n’est pas allé jouer au casino et le gain de 750 millions d’euros acquis par l’Unistra n’est pas le fruit du hasard.

Fin avril, le projet Initiative d’excellence (IdEx) « Par-delà les frontières » de l’Unistra a en fait été confirmé – ainsi que ceux d’Aix-Marseille et Bordeaux — et félicité par les membres du jury international d’évaluation.

En plus de la reconnaissance, cette confirmation est liée à une dotation en capital non consommable de 750 millions d’euros. L’université pourra en réalité continuer à travailler, sans limitation de durée, avec les intérêts d’un montant de 25,6 millions par an. Et si cette dotation ne vient pas compléter le budget de l’université, elle reste l’assurance de moyens supplémentaires pour innover et poursuivre son développement.

Pour des universités de rang mondial

Le but de ces IdEx ? Propulser des universités de recherche pluridisciplinaires au rang mondial. Celui de Strasbourg repose sur cinq leviers : la recherche, la formation, la culture, le développement économique et le pilotage. De nombreux projets ont vu le jour dans ce cadre-là, comme l’institut d’études avancées de l’université de Strasbourg (Usias), l’institut de développement et d’innovation pédagogique (IDIP) ou encore la tenue de résidences d’artistes.

>> A lire aussi: L’œuvre évolutive Métakiosque s'installe à l'université de Strasbourg

« L’événement strasbourgeois de la semaine »

Une actualité pas vraiment anodine, mais dont on a globalement peu parlé à Strasbourg. Ce qui a agacé le président de l’université strasbourgeoise. A l’occasion de l’inauguration de l’œuvre Métakiosque sur le campus lundi, Alain Beretz a tenu à en dire quelques mots : « L’événement strasbourgeois de la semaine ce n’est pas la finale de la SIG (le club de basket strasbourgeois jouait la finale de l’Eurocoupe), mais l’initiative d’excellence gagnée par l’université et ses 750 millions d’euros acquis définitivement. Mais vous n‘en avez sans doute pas entendu parler… ».

Quelques heures après, les communiqués des différents élus des collectivités locales ont été envoyés, adressant leurs félicitations. L’université de Fribourg, partenaire de l’Unistra dans le cadre du campus européen, y est aussi allé de son communiqué.

A l’inverse, le recalage des IdEx de Toulouse ou encore celui de Lille avaient fait bien plus de bruit dans leur agglomération respective.