Strasbourg: Voilà ce qui vous attend place du Château pour l'été 2016

EVENEMENT Voici les premières informations sur les nouveautés du spectacle « de la cathédrale » de cet été…

Gilles Varela

— 

Spectacle «La lumière intemporelle» à la cathédrale de Strasbourg.
Spectacle «La lumière intemporelle» à la cathédrale de Strasbourg. — Forest. Spectacle «La lumière intemporelle».Cathédrale de Strasbourg ACT Lighting Design

Après le succès rencontré lors de l’été 2015 par le spectacle du millénaire de la cathédrale place du Château vu par 1.2 millions de spectateurs, difficile d’être à la hauteur cette année. C’est pourquoi, dans cette « logique de transition » selon Mathieu Cahn, adjoint au maire en charge de la politique événementielle, la ville s’est entourée d’une société Belge à la renommée mondiale, ACT Lighting Design, à qui l’on doit notamment le spectacle « Cinéscénie » au Puy du Fou ou les illuminations festives « Tree rings » sur les Champs-Elysées...

« La lumière intemporelle »

SI le « story-board » exact n’est pas encore connu, la grande nouveauté cette année du spectacle intitulé « La lumière intemporelle » sera sans nul doute le travail sur le temps et les 690 bougies qui seront réparties tout au long de la place du Château, dans les arbres et sur la façade de la cathédrale pour assurer l’ambiance générale. Mais pas de panique, il s’agit de bougies sans flamme sculptées à la main et faites de vraie cire, et dont les LEDs sont programmables, permettant ainsi de présenter une « diversité infinie d’effets lumière » assure la société Belge.

Forest. Spectacle «La lumière intemporelle».Cathédrale de Strasbourg ACT Lighting Design
Forest. Spectacle «La lumière intemporelle».Cathédrale de Strasbourg ACT Lighting Design - © ACT Lighting Design

 

Plus surprenant encore, le spectacle se concentrera sur la place du Château. Exit le son et lumière sur le parvis de la cathédrale afin de balayer certaines confusions notées l’année dernière dans le public mais aussi dans un souci de fluidité de circulation des visiteurs et de sécurité…

Sur la place du Château uniquement

Afin d’assurer une immersion la plus totale, les projections, vidéo mapping, illuminations et autres effets visuels seront projetés sur les bâtiments encadrant la place du Château, à savoir du bâtiment dit de « La Poste » mais aussi du Lycée Fustel.

Au programme, travail sur le relief, sur la profondeur, musique originale, lumières immatérielles, foudre, travail sur le temps, la nature, les éléments… « C’est une approche artistique plus que didactique », précise Mathieu Cahn.

Le club des partenaires

Côté finances, la ville bénéficie d’un partenariat privé solide, le Club des partenaires, (mis en place lors de la saison précédente et pour une durée de trois ans) qui financera à hauteur de 50 % le spectacle, estimé cette année à 800.000 euros.

Il faudra attendre le 2 juillet pour contempler Notre Dame et ses nouvelles parures de lumières et la fête s’achèvera le 18 septembre. Et pour le « teaser estival », d’autres surprises « sont dans les cartons » promet la ville.