Basket : Les Strasbourgeois jouent «le match de leur carrière, de leur vie» contre Galatasaray en finale de l'Eurocoupe

SPORT A Istanbul, la SIG défie Galatasaray et ses 12.500 fans en finale retour de l’Eurocoupe, mercredi à 19h. A l’aller, Strasbourg l’a emporté de quatre points…

A Istanbul, Floréal Hernandez

— 

Les Strasbourgeois sont à 40 minutes d'un sacre en Eurocoupe. Pour cela, la SIG doit conserver à Istanbul, mercredi, ses quatre points d'avance face à Galatasaray en finale retour. (Archives)
Les Strasbourgeois sont à 40 minutes d'un sacre en Eurocoupe. Pour cela, la SIG doit conserver à Istanbul, mercredi, ses quatre points d'avance face à Galatasaray en finale retour. (Archives) — G. Varela / 20 Minutes

« C’est le match de notre carrière, peut-être de notre vie. » Avant la finale retour d’Eurocoupe face à Galatasaray, ce mercredi à 19h, Romain Duport pose clairement l’enjeu de cette rencontre. « On ne sait pas si on rejouera une finale européenne », souligne le pivot.

« Arrivés en finale comme un cheveu sur la soupe »

Vincent Collet a déjà coaché deux Euro avec l’équipe de France (2011 et  2013). Mais en club, cette finale d’Eurocoupe est le summum de sa carrière. « Ce n’est pas mesurable avec le reste. J’aime beaucoup le championnat de France mais ce n’est pas comparable en termes de valeur sportive. En début de saison, je ne pensais même pas à aller en finale de Coupe d’Europe alors la gagner… Il n’y a que chez nous qu’on en parle. Dans toute l’Europe, c’est inimaginable. »

>> A lire aussi: Vincent Collet est-il le meilleur entraîneur de l'histoire du basket français?

Ça se reflète sur les sites de paris sportifs où toutes les cotes voient Galatasaray gagnant malgré le succès de quatre points à l’aller de la SIG (66-62). « D’être en finale, c’est déjà incroyable, reconnaît Paul Lacombe. On est arrivés comme un cheveu sur la soupe. » Sans pression donc, l’arrière aborde ce dernier rendez-vous « pour prendre du plaisir. Qu’est ce qu’on peut faire de plus ? »

>> SONDAGE: Strasbourg va-t-il remporter l'Eurocoupe contre le Galatasaray Istanbul?

Au plaisir, son entraîneur ajoute « Force et honneur » comme Russel Crowe dans Gladiator ! « On doit montrer qu’on ne vient pas en victime expiatoire mais pour ramener la Coupe. Quand tu vas en territoire ennemi, il faut montrer que tu es ensemble, que tu y vas comme un seul homme. » Pour cela, Vincent Collet veut que son banc joue le sixième homme pour contrer la ferveur que vont dégager les 12.500 fans de Galatasaray qui leur promettent l’enfer dans l'Abdi Ipekçi Arena. « Il aura un rôle très important. Il devra accompagner toutes nos actions positives, montrer en toutes circonstances cette cohésion, cette force. »

>> «Force et honneur. »

Si la maxime du péplum est au rendez-vous, les Strasbourgeois pourront se regarder dans une glace en cas de défaite. Mais mieux,  en cas de succès lever les bras dans l'arène de son adversaire.