Marseille en finale de la Coupe de France: Après le Stade de France, l’OM veut offrir un succès au Vélodrome à ses supporters

SPORT L’Olympique de Marseille s’est qualifié pour la finale de la Coupe de France, mercredi à Sochaux. Joueurs et staff veulent aligner une deuxième victoire contre Nantes, dimanche, en Ligue 1…

A Sochaux, Floréal Hernandez

— 

Montbéliard, le 20 avril 2016. - Les attaquants marseillais Michy Batshuayi et Steven Fletcher se congratulent après le succès de l'OM à Sochaux en demi-finale de Coupe de France (0-1). La finale se dispute le 21 mai contre le PSG.
Montbéliard, le 20 avril 2016. - Les attaquants marseillais Michy Batshuayi et Steven Fletcher se congratulent après le succès de l'OM à Sochaux en demi-finale de Coupe de France (0-1). La finale se dispute le 21 mai contre le PSG. — SEBASTIEN BOZON / AFP

« Ce serait génial si dans la même semaine, on arrivait à aller au Stade de France et avoir cette victoire au Vélodrome qui libérerait tout le monde. » Après la demi-finale victorieuse contre Sochaux (0-1), mercredi, Franck Passi s’est rapidement projeté vers la réception de Nantes, dimanche. Car l’OM attend un premier succès dans son stade depuis le 13 septembre et la réception de Bastia (4-1). Soit plus de sept mois et quatorze matchs.

>> A lire aussi: On tient notre finale PSG-OM! Revivez la victoire marseillaise à Sochaux.

Et Passi n’était pas le seul a parlé de Nantes à peine la qualification obtenue. « Avant de penser à la finale contre le PSG, on va d’abord penser à ce week-end. Il faut se reconcentrer car on a un match à enjeux, lance Rémy Cabella. On a un maintien à aller chercher. » Car le milieu et ses partenaires n’ont pas encore assuré la place de l’OM en L1 pour la saison prochaine. A quatre journées du terme de la saison, le club compte six points d’avance sur le Gazélec Ajaccio. « Le changement de coach leur a fait prendre conscience que le club est en danger », avance Franck Passi.

A Sochaux, les Marseillais ont retrouvé un minimum de confiance. « On était en carence », poursuit le coach. Rémy Cabella a redécouvert quelque chose appelée « un sourire » sur le visage de ces partenaires dans le vestiaire. « Après chaque match, ces derniers temps, on avait la tête baissée. Là, j’ai vu des gens heureux.

>> A lire aussi: Boli donne des câlins et tacle Zlatan après la qualification en finale de Coupe de France

Les Marseillais ont partagé leur joie avec leurs supporters après cette première victoire depuis 10 matchs. Mais celle-ci a été mesurée dans le quart de virage visiteur. D'ailleurs, les panonceaux « Dirigeants dehors » n’ont pas été rangés et des « Labrune démission » ont fusé. Reste à voir maintenant quel sera l’accueil du Vélodrome pour le nouveau coach et les finalistes de la Coupe de France, dimanche.