Présidentielles 2017: La «primaire des Français» fait étape à Strasbourg

POLITIQUE Les organisateurs de ce mouvement, qui souhaite faire émerger un candidat issu de la société civile pour les élections présidentielles, se lancent dans un tour de France…

Alexia Ighirri

— 

Lancement à l'échelle régionale de La Primaire des Français, mouvement qui veut voir un candidat issu de la société civile se présenter aux élections présidentielles de 2017 (Illustration)
Lancement à l'échelle régionale de La Primaire des Français, mouvement qui veut voir un candidat issu de la société civile se présenter aux élections présidentielles de 2017 (Illustration) — G . VARELA / 20 MINUTES

Tandis qu’on entend régulièrement parler de primaires à droite ou à gauche, eux souhaitent une «  primaire des Français ». Eux ? Six mouvements citoyens – Générations Citoyens, Nous Citoyens, Le Pacte Civique, Cap 21/LRC, Bleu Blanc Zèbre, La Transition — qui se sont réunis autour de la volonté de promouvoir un candidat issu de la société civile aux élections présidentielles de 2017.

« On constate qu’on est à la fin d’un cycle. Notre démocratie est malmenée, débute le Strasbourgeoise Chantal Cutajar, membre du bureau national de Cap21/LRC. On ne sortira vainqueur de cette période que si nous restaurons cette démocratie. La démocratie est un processus, il faut donc agir, s’engager ».

>> A lire aussi: Pour 80% des Français, l'homme politique idéal est un amateur

S’appuyant sur de récents sondages qui indiquent qu’une grande majorité de Français est prête à voter pour un candidat qui ne serait ni issu ni soutenu par un parti politique, Chantal Cutajar voit alors dans cette primaire « un acte fondateur ». Celui-ci vise à répondre à la « très forte demande d’une offre politique avec un candidat répondant à des critères qui nous donne des garanties, sur le fait qu’il soit entièrement tourné vers la satisfaction du bien commun ».

Lundi à Metz

Lancée officiellement le 11 avril, la « primaire des Français » entame désormais un tour de France pour « s’ancrer sur les territoires » et nourrir « un engouement populaire, réel, identifiable », dixit les représentants de ces six mouvements citoyens présents à Strasbourg mardi. Prochaine étape de ce tour de France, lundi à Metz.

Les six mouvements citoyens se sont ainsi fixé un premier objectif : recueillir 500.000 signatures de soutien à la « primaire des Français ». Pourront ensuite se porter candidats à cette primaire les citoyens répondant aux cinq critères de la charte d’éligibilité, à savoir : ne jamais avoir été condamné, cumuler moins de 12 ans de mandats ou fonctions politiques nationales, avoir plus de cinq ans d’expérience professionnelle dans le public ou le privé, faire de la laïcité une « valeur cardinale » et s’engager pour le développement durable.

Celui qui sortira vainqueur de cette élection sera candidat aux Présidentielles pour y défendre, entre autres, un socle commun défini par la « primaire des Français ». Des « mesures majeures » qui seront présentées au grand public ces prochains jours.