Loi travail: Quatre interpellations à l'issue de la manifestation à Strasbourg

SOCIETE Des personnes ont été placées en garde à vue à l’issue de la manifestation samedi à Strasbourg contre la Loi travail…

G.V.
— 
Strasbourg le 24 mars 2016. Manifestation contre la loi travail El Khomri.
Strasbourg le 24 mars 2016. Manifestation contre la loi travail El Khomri. — G. Varela / 20 Minutes

C’est dans le calme que 1.300 à 3.000 personnes selon les sources ont défilé une fois encore dans les rues strasbourgeoises samedi contre la réforme El Khomri. Pourtant, la situation s’est quelque peu tendue à l’issue de la manifestation et quatre personnes ont été interpellées et placées en garde à vue pour des faits de rébellions, de dégradation ou bien encore de violences. Les faits se seraient produits à la toute fin de la manifestation, place Kléber alors que la majorité des manifestants quittaient les lieux.

Manifestation devant l’hôtel de police

Dans la foulée, plus d’une centaine de personnes se sont rendues devant l’hôtel de police pour manifester leur mécontentement et réclamer la libération des quatre manifestants. Ils sont restés jusqu’en fin de soirée alors que trois d’entre eux venaient d’être libérés.


Selon les Dernières Nouvelles d’Alsace, une enquête préliminaire a été ouverte à l’encontre de jeunes femmes de 25 et 28 ans, l’une pour avoir cassé la radio d’un policier et l’autre pour rébellion et pour avoir tagué du mobilier urbain. Un homme de 43 ans sera convoqué devant le tribunal correctionnel pour violence sur personne dépositaire de l’autorité publique. Tous trois ont été relâchés dans l’après-midi. Un autre homme, âgé de 25 ans, connu des services de police, a qui l’on reproche des violences, comparaîtra lundi devant la justice.