Strasbourg: Le «succès» du cannabis in-door

DOUANES La culture des plants de cannabis à domicile, une tendance qui se développe selon la direction générale des douanes et droits indirects de Strasbourg…

Gilles Varela

— 

Marseille le 21 octobre 2012 - Illustration sur la culture du cannabis
Marseille le 21 octobre 2012 - Illustration sur la culture du cannabis — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Les services des douanes ont eu la « main verte » en 2015. Des records historiques ont même été réalisés comme pour les saisies d’armes, de tabac de contrebande mais aussi de cocaïne, avec notamment 17 tonnes interceptées en France.

>> A lire aussi: Nouveau record pour les douanes françaises avec près de 17 tonnes de cocaïne saisies en 2015

Plus de la moitié du cannabis est du fait maison

Dans le Bas-Rhin, si 11 kg de cocaïne et 3,7 kg d’héroïne ont été saisis, c’est le cannabis qui se fait remarquer. Pas tant par les quantités saisies (près de 180 kg) mais dans son mode d’acquisition. En effet, le cannabis in door, c’est-à-dire provenant des plantations à domicile, a les faveurs des usagers, à tel point que cela représente à présent plus de la moitié du cannabis saisi. Une tendance qui serait due à la facilité de trouver les informations et le matériel pour le cultiver sur internet, mais aussi aux qualités intrinsèques du produit fait maison : « L’herbe peut être plus forte, plus dosée en THC que la résine. C’est un mode de culture qui est en train de se développer », précise Christine Durringer, directrice régionale des douanes de Strasbourg.

>> A lire aussi: En vingt ans, les affaires de stupéfiants ont été multipliées par six en France

Selon le bilan des saisies des douanes de Strasbourg, l’année 2015 compte dans le département 175 saisies de cannabis.