Strasbourg: Sur un chantier de fouilles de l'université, on trouve des beaux vestiges et des vieilles bières

ARCHEOLOGIE Dans le cadre de l'opération Campus, des fouilles sont réalisées sur le site du futur planétarium de Strasbourg...

Alexia Ighirri
— 
Découverte impressionnante sur le chantier de fouilles de l'université de Strasbourg.
Découverte impressionnante sur le chantier de fouilles de l'université de Strasbourg. — A. Ighirri / 20 Minutes

Impressionnante découverte rue de l’Université. A l’occasion de la réalisation d’un nouveau jardin et d’un nouveau planétarium par l’université de Strasbourg (Unistra), aménagements qui s’inscrivent dans le cadre de l’opération Campus, un chantier de fouilles archéologiques est mené par le Pôle d’archéologie interdépartemental rhénan (Pair).

Là, à quelques mètres de la station de tram Université, sur le site du futur planétarium (ouverture fin 2019), le tronçon nord des fortifications de la ville, conçues par Vauban et mises en œuvre par l’ingénieur Tarade après 1681, a été mis au jour.

« C’est l’une des faces du bastion tourné vers l’attaque de l’extension de Vauban, dont on possède de nombreux plans, explique l’archéologue du Pair Adrien Vuillemin. C’est un mur relativement épais conçu pour encaisser les coups de canon éventuels ».

Découverte impressionnante sur le chantier de fouilles de l'université de Strasbourg.
Découverte impressionnante sur le chantier de fouilles de l'université de Strasbourg. - A. Ighirri / 20 Minutes

Une brèche surprise

De telles fortifications ont déjà été observées du côté du parc de la Citadelle et de la rue du Jura à Strasbourg. Mais, rue de l’Université, les archéologues ont eu la surprise de tomber sur une brèche : « Le mur présente une interruption, un gros trou. La roche y a rougi, elle a sans doute été au contact d’une forte chaleur, indique Adrien Vuillemin. Notre hypothèse est qu’un boulet a tapé sur le mur et qu’un mur elliptique est venu recouvrir la brèche. » Un « rafistolage » qui, au vu des blocs, serait peut-être lié à l’époque de la destruction du siège en 1870.

L’ensemble est visuellement imposant et impressionnant. Etonnant aussi puisqu’aux côtés de ces murs, « le fossé a servi de dépotoir, sourit l’archéologue. On a retrouvé énormément de bouteilles de bière provenant de Koenigshoffen, Schiltigheim ou Saverne. »

Découverte impressionnante sur le chantier de fouilles de l'université de Strasbourg.
Découverte impressionnante sur le chantier de fouilles de l'université de Strasbourg. - A. Ighirri / 20 Minutes

Ouverture au public

Le chantier est d’autant plus impressionnant qu’il n’a démarré que mardi. Les fouilles se prolongeront jusqu’à mercredi prochain. Le Pair devra ensuite proposer différents scénarios de valorisation du vestige à l’université qui souhaite les garder et éventuellement pouvoir les montrer au public.

Ce qui pourra, en fait, déjà être fait ce samedi 2 avril, avec des portes ouvertes de la fouille prévues de 13h à 18h : des visites (entrée libre) y seront proposées toutes les 30 minutes environ. Des visites par groupe seront aussi possibles les 4, 7 et 8 avril, combinées avec les Musées historique et archéologique de la ville ainsi que le Vaisseau. Infos et inscriptions au 03 90 58 55 49.