Basket: S'il continue avec les Bleus, Collet restera en France et Strasbourg est bien placé

SPORT La prolongation ou non de Vincent Collet à la tête de l’équipe de France de basket conditionne son avenir comme entraîneur de club…

Floréal Hernandez

— 

L'avenir de Vincent Collet comme coach de la SIG dépend notamment de sa prolongation ou non à la tête de l'équipe de France. Mais le coach ne veut pas penser à tout ça avant le quart de finale retour d'Eurocoupe entre Strasbourg et Nizhny Novgorod, mercredi. (Archives)
L'avenir de Vincent Collet comme coach de la SIG dépend notamment de sa prolongation ou non à la tête de l'équipe de France. Mais le coach ne veut pas penser à tout ça avant le quart de finale retour d'Eurocoupe entre Strasbourg et Nizhny Novgorod, mercredi. (Archives) — G. Varela / 20 Minutes

Son avenir attendra jeudi après le quart de finale retour d’Eurocoupe de la SIG contre Nizhny Novgorod, mercredi à 20h. Il n’empêche Vincent Collet rencontre Jean-Pierre Siutat, le président de la Fédération française de basket, mercredi en marge du match européen. Or son bail à la tête de l’équipe de France arrive à échéance après les Jeux olympiques de Rio (ou le tournoi qualificatif si les Bleus passent à la trappe à Manille). Mais la FFBB souhaite le garder.

Collet «aimerait tellement» se qualifier en demi-finale d'Eurocoupe

Vincent Collet répond, lui, « poliment aux questions » concernant son avenir mais « je ne donne pas d’indication car je n’en ai pas ». Et le coach strasbourgeois d’ajouter : « Ma situation importe peu, j’ai le temps. Ce qui m’importe c’est le présent. » A savoir se qualifier pour une demie européenne. « J’aimerais tellement y arriver », concède celui qui a été champion d’Europe avec les Bleus en 2013.

Toutefois, son avenir à la tête de l’équipe de France aura un impact sur sa situation en club où il arrive également en fin de contrat. « Si l’aventure avec les Bleus se prolonge, probablement que je signerais en France et Strasbourg est bien placé », annonce Vincent Collet.

Supporters de la SIG vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous croisez Jean-Pierre Siutat au Rhenus, mercredi soir.