Strasbourg: Le nombre de fibres d'amiante a augmenté à l'usine d'incinération

ENVIRONNEMENT Une étude complémentaire sur l'usine qui traite les déchets de l'Eurométropole, gérée par Sénerval, a été demandée...

Alexia Ighirri

— 

L'usine d'incinération de Strasbourg perturbée par la découverte d'amiante.
L'usine d'incinération de Strasbourg perturbée par la découverte d'amiante. — Google Street View

L’amiante continu de perturber l’activité de l'’usine d’incinération de l’Eurométropole, gérée par Sénerval et située route du Rohrschollen. Depuis la découverte de fibres en 2014, des travaux de désamiantage sont en cours sur deux des fours de l’usine.

Mais voilà, « le nombre de fibres d’amiante progresse », a annoncé vendredi le président de l’Eurométropole, Robert Herrmann.

Pas de risque pour la population autour de l’usine

S’il assure qu’il n’y a aucun risque de dispersion, et donc aucun danger pour la population autour de l’usine, Robert Herrmann reste prudent : « Même si le niveau de fibres d’amiante par litre est en dessous du niveau qui obligerait à fermer l’usine, ça n’oscille pas dans le bon sens ». Des pics sont enregistrés entre 5 et 10 fibres par litre ; le niveau moyen est actuellement autour de 4, contre 2 à 3 en juin 2015.

L’amiante serait présent dans les enduits sur les façades.

Souhaitant faire un « arrêt sur image » sur la situation de l’usine, Robert Hermann a demandé une étude complémentaire, qui doit être rendue en mai. Un conseil eurométropolitain exceptionnel sera alors programmé pour évoquer les conséquences de cette étude. Et décider de l’avenir de l’usine.