VIDEO. Strasbourg: Alors, c'est quoi le meilleur hymne du Racing (ou le moins pourri)?

FOOT ET MUSIQUE « 20 Minutes » vous propose une « battle » entre les deux derniers hymnes du Racing club de Strasbourg. Le récent interprété par Pascal Vecca et celui de Virginie Schaeffer de nouveau d’actualité après le passage de la chanteuse à « The Voice »…

Floréal Hernandez

— 

Strasbourg, le 16 octobre 2015 - Les Ultra Boys 90, supporters strasbourgeois, fêtent leurs 25 ans lors du match de National Racing-Boulogne.
Strasbourg, le 16 octobre 2015 - Les Ultra Boys 90, supporters strasbourgeois, fêtent leurs 25 ans lors du match de National Racing-Boulogne. — Floreal Hernandez

Vendredi, c’est le derby alsacien en National entre les SR Colmar et Strasbourg. Samedi, c’est The Voice. Le lien entre les deux ? Aucun apparemment. Sauf que Virginie Schaeffer qui a chanté l’hymne du Racing au milieu des années 2000 vient d’intégrer le télécrochet de TF1.

Alors avant le derby, on vous propose un battle entre Le virage du Krimmeri de Virginie Schaeffer et le tout nouvel hymne strasbourgeois Nous ne sommes pas onze mais des milliers de Pascal Vecca. L’arbitre de cette rencontre où tous les coups sont permis : Julien Hohl, le créateur du label strasbourgeois Deaf Rock Records, régulièrement présent au stade de la Meinau.

#allezracing avec @julesdeafrock et @blondistortion #strasbourg #deafrock #support #rcsa #racing #meinau #pourlamontee

A video posted by Deaf Rock Records (@deafrockrecords) on

La musique
Le virage du Krimmeri débute au son des tambours et propose une marche militaire. L’hymne de Pascal Vecca mise sur un combo guitare-batterie.

L’avis du spécialiste : « Les deux sont ringards, pose d’emblée Julien Hohl. Dans Nous ne sommes pas onze mais des milliers, on a l’impression d’entendre un groupe habitué à reprendre Bérurier noir et qui pour une commande va ranger son punk rock et faire une musique posée, rangée. Au final, ça fait variété française. Ça ne m’emballe pas du tout. L’hymne de Virginie Schaeffer est lui un peu plus épique. On entend la foule puis c’est une marche militaire. Ça fonctionne. C’est intemporel. »

1-0 pour Virginie Schaeffer

Les paroles
Pascal Vecca reprend le slogan des supporters strasbourgeois « Vous n'êtes pas onze mais des milliers » affiché à Raon lors du match pour la montée en National en 2013. Chez Virginie Schaeffer, on retrouve une cigogne, on parle des « Ciel et Blanc » et on lance « Jetzt geht’s los ».

Lors du match pour la montée en National à Raon, les supporters du Racing avaient affiché «Vous n'êtes pas onze mais des milliers», slogan repris pour créer le nouvel hymne du club strasbourgeois.
Lors du match pour la montée en National à Raon, les supporters du Racing avaient affiché «Vous n'êtes pas onze mais des milliers», slogan repris pour créer le nouvel hymne du club strasbourgeois. - Capture d'écran ub90.free.fr

L’avis du spécialiste : « Le “Nous ne sommes pas onze mais des milliers” ressort bien avec Pascal Vecca. Dans son hymne, tout le monde est rassemblé derrière le Racing [«De Saint-Louis/A Wissembourg/Tous ensemble pour Strasbourg »], on est tous frères. Mais on sent que si on perd, ce n’est pas grave, on va boire des bières ensuite, se marre le boss de Deaf Rock Records. Après la marche militaire, Virginie Schaeffer fait aussi un discours militaire. Elle parle de combats, de hisser les drapeaux [mais aussi « Nous brandirons l’étoffe bleue et blanche/Couleurs de l’Alsace et de la France »]. Ça me parle plus, on y croit à fond. »

2-0 pour Virginie Schaeffer

La légitimité dans un stade
Les deux hymnes ont de nombreux détracteurs dans les tribunes de la Meinau. Mais force est de constater que celui de Virginie Schaeffer bénéficie du côté nostalgique d’un Racing en Ligue 1, vainqueur de la Coupe de la Ligue 2005. Celui de Pascal Vecca pourrait s’ancrer dans les mémoires avec un retour en L2 du RCS.

L’avis du spécialiste : « Dans l’hymne de Virginie Schaeffer, tout est crédible – l’instru, les paroles – sauf son timbre de voix. Il manque un côté plus tough (dur, féroce) pour motiver. C’est un peu trop solennel. Celui de Pascal Vecca est trop variétoche », tacle Julien Hohl.

3-0 pour Virginie Schaeffer

Résultat
Victoire facile du Virage du Krimmeri sur Nous ne sommes pas onze mais des milliers. Julien Hohl lance : « Il y a clairement un hymne à proposer. Quelque chose de plus rock, de plus dansant. Le groupe Amoure a un titre Limbo, dont le clip a été enregistré au stade de la Meinau. Tu remplaces « Limbo » par « Meinau ». C’est assez bluffant. »

Sinon, le Racing a inspiré d’autres hymnes. Celui de Christophe O’Neil avec ses « quatre buts au fond des caisses, c’est vraiment un festival » a une certaine notoriété pour son côté kitsch. Plus rock, il y a celui de Kansas of Elsass. Un sosie de Johnny Hallyday, Johnny Harlay, s’est également risqué sur un hymne pour le club strasbourgeois.

>> Hymne de Christophe O’Neil.

>> Hymne de Kansas of Elsass.

>> Hymne de Johnny Harlay.