Football: Jean-Philippe Sabo quitte la tribune pour le couloir gauche de Strasbourg

SPORT Le Racing club de Strasbourg reçoit Epinal, vendredi à 20h pour la 23e journée de National. En l’absence d’Abdallah N’Dour, Jean-Philippe Sabo devrait retrouver le onze strasbourgeois…

Floréal Hernandez

— 

L'une des rares titularisations de Jean-Philippe Sabo cette saison avec le Racing club de Strasbourg contre Les Herbiers (2-2), le 28 août 2015.
L'une des rares titularisations de Jean-Philippe Sabo cette saison avec le Racing club de Strasbourg contre Les Herbiers (2-2), le 28 août 2015. — G. Varela / 20 Minutes

De la tribune au couloir. Pour la venue d'Epinal, ce vendredi à 20h, Jean-Philippe Sabo devrait quitter son siège de la Meinau pour faire des allers et retours le long de la ligne de touche. La raison à cette titularisation, sa première depuis le 18 décembre ? La suspension d’Abdallah N’Dour. Mais Jacky Duguépéroux se réserve le droit de titulariser qui il veut comme arrière gauche. « C’est vous [la presse] qui dites qu’il va jouer mais c’est moi qui déciderai », assène le coach.

Option plein North

Va-t-il prendre l’option plein North, Lilian de son prénom, 18 ans et une titularisation en Coupe de France ? C’est peu probable d’autant qu’Ernest Seka est incertain. Dugué se contente de souligner : « Ce match d’Epinal montre qu’on a besoin de tout le monde comme je le répète chaque semaine. »

Jean-Philippe Sabo est prêt et ne se met pas de pression. « Il ne faut pas jouer son match avant 20h. » Si sa situation lui pèse –5 titularisations, 4 entrées en jeu depuis le début de la saison et un seul banc en 2016 –, le joueur formé à l’OM relativise. « Dans le foot, il y a de bonnes années et de moins bonnes. »

Pas toujours facile d'accepter les choix du coach

Et pas question pour le gaucher de laisser transparaître ses états d’âmes dans le vestiaire. « J’ai eu une explication avec le coach, les dirigeants. Je n’ai rien contre personne. Chacun postule à une place dans le onze de départ. Ensuite, le coach fait ses choix et ce n’est pas toujours facile de les accepter. Mais je ne suis pas du genre à foutre le bordel. L’objectif commun est de monter en Ligue 2. Ça ne peut qu’être bénéfique pour mon CV d’avoir cette ligne dessus », avance Jean-Philippe Sabo.

>> A lire aussi: Jean-Philippe Sabo dans les tops des mercatos hivernaux du Racing.

Pour lui, ce serait le moyen « de finir le travail commencé en CFA ». Avant cette ligne espérée par tout un club et son environnement, le CV de Jean-Philippe Sabo va se garnir d’un nouveau match, ce vendredi. A moins que Dugué ne mette le cap vers North.