Football: «On a éliminé le 2e de Ligue 1, le 8e, on peut battre Marseille 12e», annonce un Sochalien qualifié pour les demi-finales de Coupe de France

SPORT Sochaux a battu Nantes (3-2 a.p.), mercredi en quart de finale de Coupe de France. Relégable en Ligue 2, le club franc-comtois veut encore étonner en demie...

A Sochaux, Floréal Hernandez

— 

Sochaux, le 2 mars 2016. - Les Sochaliens (Florian Tardieu au sol, Florian Martin au premier plan) fêtent leur succès sur Nantes (3-2 a.p.) en quart de finale de la Coupe de France.
Sochaux, le 2 mars 2016. - Les Sochaliens (Florian Tardieu au sol, Florian Martin au premier plan) fêtent leur succès sur Nantes (3-2 a.p.) en quart de finale de la Coupe de France. — SEBASTIEN BOZON / AFP

Sochaux affrontera Granville (CFA2) ou Marseille en demi-finale de Coupe de France, le 19 ou le 20 avril (l'autre demie oppose Lorient au PSG). Se retrouver dans le dernier carré après avoir bousculé Nantes (3-2 a.p.) égaie la saison du club franc-comtois, relégable en Ligue 2. Malgré cette situation précaire en championnat, « on savoure » cette qualification, avoue Florian Martin, notamment « avec le public sur le terrain ».

« J’ai déjà fait des demi-finales… mais en U13 »

Albert Cartier a apprécié comme le public du stade Bonal la performance de son groupe. « Les joueurs ont su transformer leur fatigue en émotion pour aller chercher la qualification. Le club a le droit d’être heureux dans ces moments-là, il faut savoir les apprécier », prolonge le coach sochalien. Pour lui et son staff, cet état de bonheur a duré « cinq minutes (sourire) après on est déjà sur le match suivant. »

>> A lire aussi: Le FC Nantes éliminé par Sochaux, «c’est de notre faute, on a joué comme des sénateurs».

Une heure après la victoire sur Nantes, Florian Tardieu n’était pas encore passé sur la prochaine rencontre de L2 de Sochaux à Tours, samedi. « Une demie de Coupe de France, c’est énorme. J’ai déjà fait des demi-finales… mais en U13, en poussins (rire). Je ne réalise pas encore. C’est un truc de fou », avoue le milieu de terrain.

« Maintenant, on a du sang entre les dents »

Avant même le tirage au sort, il annonçait souhaiter tomber sur l’OM. « Je suis Marseillais », rappelait-il. « Pourquoi pas là-bas pour jouer devant la famille. Mais de préférence à Sochaux, dans le froid (sourire), je leur payerai le train », se marre Florian Tardieu.

>> A lire aussi: La FFF a-t-elle menacé d'arrêter le match en cas de banderole des supporters stéphanois contre le PSG?

Mais pour cela, il faudra encore que le club phocéen s’impose face à Granville, à Caen ce jeudi. Qu’importe, Sochaux est désormais à un match du Stade de France. « Il reste une marche, on ne va pas calculer, on va foncer, Florian Martin. Il faut rentrer dedans. A 1-1 face à Nantes, je disais aux gars : " Maintenant, on a du sang entre les dents, il faut y aller ! ". »

Et ce, quel que soit l’adversaire. « On a sorti de grosses équipes :  le 2e de Ligue 1 [Monaco], le 8e [Nantes]. On peut battre Marseille 12e. On peut faire des exploits jusqu’à la fin de l’année. Et même en finale, sur un match ! », lance Florian Tardieu. D'ailleurs, la dernière fois que Sochaux a atteint les demies de Coupe de France, le club a remporté le trophée en 2007 face à... l'OM.