Strasbourg: Plus de morts sur les routes? Plus de gendarmes aux carrefours

SÉCURITÉ ROUTIÈRE Les gendarmes effectuent de nombreux contrôles de sécurité routière dans un rayon de 20 km autour de Strasbourg suite à la recrudescence d’accidents graves survenus depuis ce début d’année…

Gilles Varela

— 

Opération de contrôles de sécurité routièredes gendarmes. Illustrations. Strasbourg le 2 mars 2016. Lancer le diaporama
Opération de contrôles de sécurité routièredes gendarmes. Illustrations. Strasbourg le 2 mars 2016. — G. Varela / 20 Minutes

Près de 70 militaires ont mis en place trois dispositifs de contrôles de sécurité routière, répartis dans un rayon de 20 km autour de Strasbourg, car le département du Bas-Rhin déplore depuis le début de l’année une recrudescence d’accidents mortels, malgré une baisse du nombre de blessés ou de personnes hospitalisées (2,8 %).

Opération de contrôles de sécurité routièredes gendarmes. Illustrations. Strasbourg le 2 mars 2016.
Opération de contrôles de sécurité routièredes gendarmes. Illustrations. Strasbourg le 2 mars 2016. - G. Varela / 20 Minutes

 

« Déjà neuf personnes sont mortes depuis janvier dans le Bas-Rhin dont sept en février. C’est inadmissible. Cela touche toutes les catégories d’âges. Nous sommes là pour rappeler aux automobilistes de rester vigilants, de ne pas se relâcher, conseille Jean Guy Mercan, sous-préfet venu soutenir des gendarmes positionnés sur la D4 à Roppenheim. « Malgré les nombreuses actions de prévention avec les collectivités, le département, l’éducation nationale, des opérations de sensibilisation auprès des jeunes, cela ne suffit pas. Une personne tuée sur la route c’est toujours trop », souligne Jean Guy Mercan.

Des forces de l’ordre très mobilisées

Radars fixes, radars embarqués et mobiles ont jalonné les grands axes. Les opérations de contrôles routiers ont ciblé particulièrement les excès de vitesse, les comportements à risque comme le téléphone au volant, le non-port de la ceinture, le taux alcoolémie ou bien encore la consommation de stupéfiants.

Dès la première heure, pour le seul secteur de Roppenheim, « plus de dix infractions ont été relevées, sans compter les radars embarqués ou fixes », explique le capitaine de gendarmerie Philippe Feret. D’ailleurs, le record de l’après-midi a été remporté par un automobiliste, un quadragénaire, pris à 134 km/h au lieu des 80 autorisés, sous la pluie et ayant consommé deux sortes de stupéfiants (les tests salivaires menés par les forces de l’ordre peuvent en déterminer quatre).

Opération de contrôles de sécurité routièredes gendarmes. Illustrations. Strasbourg le 2 mars 2016.
Opération de contrôles de sécurité routièredes gendarmes. Illustrations. Strasbourg le 2 mars 2016. - G. Varela / 20 Minutes

 

Alcool et stupéfiants

Au 29 février, le nombre d’accident corporel connaît une hausse de 8,2 %, avec 92 accidents contre 85 en 2015. Si le nombre d’infractions vitesse constaté a baissé (7.002 infractions lors de 953 périodes de contrôle contre 7.284 en 2015), le nombre infractions dues à l’alcool ou la conduite sous l’emprise de stupéfiants augmente.

De nombreux contrôles de sécurité routière devraient être mis en place dans les prochains jours…