Coupe de France: Sochaux surprend Nantes et se qualifie en demi-finale

FOOTBALL Grâce à sa victoire sur Nantes (3-2 a.p.), Sochaux s’est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de France. Une première depuis 2007 pour le club de Ligue 2…

A Sochaux, Floréal Hernandez

— 

Sochaux, le 2 mars 2016. - Le Sochalien Moussa Sao, auteur d'un doublé face à FC Nantes quart de finale de Coupe de France. Le club de Ligue s'impose finalement après prolongation (3-2).
Sochaux, le 2 mars 2016. - Le Sochalien Moussa Sao, auteur d'un doublé face à FC Nantes quart de finale de Coupe de France. Le club de Ligue s'impose finalement après prolongation (3-2). — SEBASTIEN BOZON / AFP

Sochaux a créé la surprise en quart de finale de la Coupe de France, mercredi. Le club relégable en Ligue 2 (18e) a battu Nantes (3-2 a.p.) et s’est offert une place en demi-finale de la compétition pour la première fois depuis 2007.

Histoire belge sur le but nantais

Le FCN pensait avoir fait le plus dur en ouvrant rapidement le score à Sochaux. Un but qui est une histoire belge avec la tête victorieuse de Guillaume Gillet face à son compatriote et portier doubiste Oliver Werner (5e).

>> Le but de Guillaume Gillet (0-1).

Mais ensuite, les Nantais se sont déjà crus en demie en contrôlant mollement les offensives brouillonnes sochaliennes et en reculant de plus en plus. L’avertissement reçu avec la balle sur la barre de Jérôme Onguéné (79e) n’a pas été pris au sérieux par le club de Ligue 1. Et Sochaux a égalisé par une frappe aux 25 m de Moussa Sao (87e).

Le stade Bonal a rugi, a poussé son équipe et exulté sur le but de Sekou Cissé en prolongation (97e). Et le public sochalien ne s’est pas arrêté de chanter jusqu’au coup de sifflet final s’offrant même des olas et hurlant sur chaque dégagement ou touche gagnée.

>> Les buts de Moussa Sao.

Les supporters nantais ont eux mis en berne leurs drapeaux et l’espoir de figurer dans le dernier carré de la Coupe de France pour la première fois depuis 2007 s’est envolé avec le deuxième but de Moussa Sao (106e). Même si le but d’Adryan (116e) a entretenu un léger suspense.