Strasbourg: L'espace Django Reinhardt veut faire swinguer le Neuhof

SOCIETE La gestion de l’espace Django Reinhardt vient de changer. La nouvelle équipe, l’association BeCoze, veut s’insérer au Neuhof et offrir une programmation musiques actuelles du monde…

Floréal Hernandez
— 
Strasbourg, le 21 janvier 2016 - L'association BeCoze a obtenu la gestion de l'espace Django Reinhardt. Parmi ses projets, ouvrir l'espace sur le quartier du Neuhof.
Strasbourg, le 21 janvier 2016 - L'association BeCoze a obtenu la gestion de l'espace Django Reinhardt. Parmi ses projets, ouvrir l'espace sur le quartier du Neuhof. — Floreal Hernandez

L’espace Django Reinhardt change de guitare. La ville de Strasbourg a confié sa gestion jusqu’en août 2019 à l’association BeCoze, connue notamment pour ses magazines ou les Hoplawards. Et c’est une guitare électrique que la nouvelle équipe va mettre dans les mains de Django Reinhardt. « On veut garder l’ADN de l’espace, les musiques du monde, mais l’amener vers les musiques actuelles », explique Benoît Van Kote, le nouveau programmateur.

>> A lire aussi : Comment les Hopl’Awards ont réussi à se faire une place dans la culture alsacienne.

Pépinière musicale

Rap thaïlandais ou grunge de Sierra-Leone, une trentaine de concerts par an seront programmés dans la salle de 160 places assises ou 350 debout. « Sur chaque date, la scène locale sera associée à la première partie », annonce Benoît Van Kote. La nouvelle équipe de l’espace Django Reinhardt compte également proposer des rendez-vous ciné, des expos, des conférences… Son premier événement est samedi et dimanche avec son week-end inaugural avec quatre concerts, du graff, des percussions, des jeux, etc.

Le rappeur strasbourgeois MESS BASS sera en concert le samedi 6 février à l’Espace Culturel Django Reinhardt Strasbourg dans le cadre du Week-end inaugural de la nouvelle équipe.

Posté par Django Reinhardt Strasbourg sur jeudi 28 janvier 2016


A côté de la diffusion musicale, Pierre Chaput, le directeur de l’espace, va mettre en place « des résidences de préproduction scénique (1 à 3 jours) ou de création (7 à 10 jours) pour les groupes locaux » et veut monter « une pépinière musicale pour aider les talents en devenir à leur développement artistique et entrepreneurial ».

« Un lieu désincarné »

Ces démarches seront notamment tournées vers le Neuhof car l’équipe de BeCoze veut insérer l’espace Django Reinhardt dans le quartier. « L’équipe semble très ouverte aux cultures du quartier, note Marie Amalfitano, la directrice de Lupovino, association de lutte pour une vie normale au Polygone et en Alsace des populations nomades sédentarisées. Aujourd’hui, nos talents [musiciens, chanteurs, danseurs] ne sont pas mis en valeur. Ça peut être un tremplin pour les professionnaliser. » Une rappeuse du quartier voit le projet d’un bon œil mais attend de voir avant de se prononcer.

>> La première date de la nouvelle direction de l’espace Django Reinhardt.

Après son week-end inaugural du 6 et 7 février, la nouvelle équipe de l’Espace Culturel Django Reinhardt Strasbourg est…

Posté par Django Reinhardt Strasbourg sur mercredi 27 janvier 2016


Pour s’intégrer dans le quartier du Neuhof, Marie Amalfitano attend que l’espace Django Reinhardt soit « rendu plus vivant. C’était un peu un lieu désincarné ». Si la façade un peu blockhaus ne peut être touchée – elle émane d’un architecte –, la nouvelle direction va confier la décoration du hall d’accueil à AV Exciters pour un meilleur accueil du public et désire aussi faire évoluer le patio.