VIDEO. «Strasbourg mon amour»: L'édition 2016 sous le signe de la culture

EVENEMENTS L’opération « Strasbourg mon amour » revient du 5 au 14 février dans la capitale alsacienne…

Alexia Ighirri

— 

L'opération Strasbourg mon amour sera placée sous le signe de la culture, avec la participation de l'Opéra par exemple.
L'opération Strasbourg mon amour sera placée sous le signe de la culture, avec la participation de l'Opéra par exemple. — Jérôme Dorkel

Puisqu' « amour » rime avec « Strasbourg », dans la capitale alsacienne la Saint-Valentin coïncide avec l’opération « Strasbourg mon amour ». La 4e édition de cet événement touristique et romantique, proposé par l’agence Passe Muraille et l’office de tourisme de Strasbourg (OTSR), se déroulera du 5 au 14 février et proposera une centaine de rendez-vous.

« L’opération sera axée sur la culture », prévient Jean-Jacques Gsell, président de l’OTSR, quelques instants avant la présentation de la programmation au théâtre Le Maillon… tout un symbole donc.

>> A lire aussi : Le « Café des amours », un Magic Mirror qui va servir d’étendard à l’opération « Strasbourg mon amour »

L’Opéra national du Rhin propose, par exemple, un apéritif lyrique, tandis que l’Orchestre philharmonique de Strasbourg vous invite à vivre Un autre rêve américain : « Les institutions culturelles s’emparent du projet de “Strasbourg mon amour” et orientent leur programmation autour », se réjouit Sébastien Braun, chef de projet à l’agence Passe Muraille.

La Hear investit le « Pont des soupirs »

Question spectacle vivant, Le Maillon accueille celui de Rosemary Standley pour « A queen of heart », tandis que le « Café des amours », un chapiteau Magic Mirror installé sur la place Kléber, abrite le spectacle théâtral Je vous aime.

La Haute école des arts du Rhin (Hear, ex Arts déco) va, quant à elle, réinvestir le désormais traditionnel « Pont des soupirs », en y proposant un « supplément d’âme grâce à des installations artistiques », dixit Sébastien Braun.

>> Un avant-goût de l’édition 2016 de « Strasbourg mon amour »

L’intérêt, selon le chargé de projet, est de « mixer les événements touristiques, commerciaux et le formidable tissu culturel de la ville ». Les autres rendez-vous décalés, musicaux, gastronomiques ou encore festifs ne seront donc pas laissés de côté. Et il y aura de quoi satisfaire tous les désirs.