Innover pour rester la ville du vélo

L. Meignin - ©2007 20 minutes

— 

Le véloparc Jean-Jaurès a été inauguré hier matin par Fabienne Keller, maire (UMP) de Strasbourg. Installé sur la voie publique à proximité immédiate des nouvelles extensions du tram (lignes C et D), le dispositif compte pour le moment sept petits frères à travers la ville. D'ici à fin 2009, ils seront une cinquantaine. L'intérêt des véloparcs est de pouvoir stationner sa bicyclette dans un espace fermé et abrité, dont l'accès est contrôlé. Il faut en effet posséder une carte Badgéo en cours de validité pour pouvoir y pénétrer. Néanmoins, la possession d'un abonnement à la CTS n'étant pas forcément un gage d'honnêteté, un écriteau conseille fort judicieusement aux usagers de cadenasser leur vélo. « C'est tout de même plus sécurisé que si on attache son vélo au coin de la rue, se félicite pour sa part Jean Chaumien, président de l'association d'usagers du vélo CADR 67. Il faut multiplier ce genre de système vu le nombre de vélos en circulation à Strasbourg. » De fait, avec 130 000 bicyclettes et 480 kilomètres de pistes réservés aux usagers de la petite reine, Strasbourg revendique la première place sur le podium en France. Les véloparcs devraient conforter ce résultat en améliorant la complémentarité du vélo avec le tram. Un très grand nombre de Strasbourgeois disposant de leur propre bicyclette, la municipalité n'envisage pas, pour le moment, de développer un système de location en libre-service similaire au Vélib' qui fonctionne depuis quelques semaines à Paris. Fabienne Keller a cependant indiqué hier « ne pas l'exclure » à terme.

localisation La liste des véloparcs mis en service dès la rentrée et leur localisation sont disponibles sur Internet à l'adresse www .cts-strasbourg.fr ou en contactant Allo CTS au 03 88 77 70 70.