Lorraine: Le dealer en fauteuil roulant perturbe la justice

JUSTICE Le procès d’une personne à mobilité réduite qui trafiquait de l’héroïne à Epinal est repoussé…

G.V.

— 

Epinal, dans les Vosges.
Epinal, dans les Vosges. — Capture d'écran Google map

En début de semaine, les policiers d’Epinal ont interpellé chez lui un homme qui revendait de l’héroïne. Une interpellation un peu délicate car l’homme est handicapé physique et se déplace en fauteuil roulant. Âgé de 44 ans, il a reconnu les faits en garde à vue, rapporte l’Est Républicain.

Placé en détention provisoire dans l’attente de son procès qui devait se dérouler jeudi, le handicap du prévenu a quelque peu perturbé la justice. En effet, la maison d’arrêt d’Epinal n’étant pas adaptée pour recevoir une personne en fauteuil roulant, il a été placé en détention à Nancy.

Procès renvoyé au 8 janvier

Ensuite, précisent nos confrères, l’administration pénitentiaire et les services de gendarmerie n’ont pas pu procéder à son extraction de prison afin de le juger (aucune raison n’a été donnée).

Finalement l’individu ne pouvant pas comparaître, il a été remis en liberté et son procès a été renvoyé au 8 janvier.