VIDEO. Déraillement d'un TGV en Alsace: Les boîtes noires dépouillées ce mercredi

FAITS DIVERS Les causes du déraillement de cette rame d’essai, samedi à Eckwersheim, ne sont pas encore connues…

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg le 15 novembre 2015. Levage de la motrice du TGV Est accidenté. sous le regard des badauds.
Strasbourg le 15 novembre 2015. Levage de la motrice du TGV Est accidenté. sous le regard des badauds. — G. Varela / 20 Minutes

Les causes du déraillement de la rame d’essai TGV, survenu samedi à Eckwersheim près de Strasbourg et tuant 11 personnes, ne sont pas encore connues. Les interrogations qui entourent ce drame devraient néanmoins trouver des réponses grâce à l’analyse des boîtes noires du train.

Celles-ci vont être dépouillées à partir de ce mercredi après-midi, a annoncé le président de la SNCF Guillaume Pepy à l’Alsace, alors qu’il participait à une messe célébrée à Mundolsheim en solidarité avec les victimes du déraillement.

La SNCF fera jeudi un point sur son enquête interne jeudi, annonce l'AFP.

>> A lire aussi : Pas d’enfants parmi les 11 personnes décédées dans le déraillement du TGV

>> Intervention du procureur adjoint sur place dimanche après-midi

 

Lundi matin, le procureur adjoint Alexandre Chevrier a indiqué qu’au moment d’aborder une courbe à droite, la rame a d’abord déraillé avant de percuter l’arrière du pont. Aucune cause n’est pour le moment avancée ou exclue.

Le conducteur du train dit avoir respecté la vitesse qui lui était assignée sur ce tronçon, à savoir une vitesse de 176km/h.