Attentats à Paris: Les marchés de Noël menacés d'annulation dans le Haut-Rhin

TOURISME La préfecture du Haut-Rhin n’a toujours pas officialisé l’ouverture du marché de Noël de Colmar, vendredi. Elle liste toutes les garanties à fournir pour sa tenue…

Floréal Hernandez

— 

La place Jeanne d'Arc lors du marché de Noël de Colmar. Elle accueille les produits du terroir.
La place Jeanne d'Arc lors du marché de Noël de Colmar. Elle accueille les produits du terroir. — Capture d'écran www.noel-colmar.com / Photo J. Schmitt

Le marché de Noël de Colmar ouvrira-t-il les fêtes de fin d’année en Alsace, vendredi ? « C’est un symbole chrétien, ça attire beaucoup de monde, c’est une cible réaliste pour un attentat », avertit Christophe Marx, le secrétaire général de la préfecture du Haut-Rhin.

Alors avant d’officialiser sa tenue, le préfet veut « rehausser significativement le niveau de sécurité, poursuit le numéro 2 de la préfecture. On y travaille mais nous n’avons pas toutes les garanties. Mais bien sûr, on souhaite qu’il se tienne. »

>> A lire aussi le dossier de 20 Minutes consacré aux attentats de Paris.

PC sécurité et zonage de la ville

Une volonté partagée par le maire de Colmar, les commerçants et les exposants mais mardi, rien ne permettait de l’affirmer car « toutes les garanties n’étaient pas réunies ». Christophe Marx reconnaît « l’urgence » de valider ou non la manifestation qui attire un million de visiteurs.

>> Un aperçu du marché de Noël de Colmar.

En vue de son ouverture, la ville de Colmar et la préfecture planchent sur un dispositif de sécurité « comme jamais », continue-t-il, avec « un PC sécurité monté » à proximité du centre de supervision urbaine, un zonage de la ville pour connaître les périmètres de vigilance. A savoir, le centre-ville, autour des cinq marchés de Noël mais aussi sur les axes de cheminement du public depuis la gare ou les parkings. Un arrêté interdisant les pétards pendant la période du marché de Noël doit être pris.

>> A lire aussi : « Il faut continuer à fêter nos traditions surtout Noël ».

Les gardes champêtres mis à contribution ?

Reste à connaître les effectifs qui seront disponibles pour assurer la sécurité du marché de Noël. « Nous ne sommes pas sûrs d’avoir des renforts de forces mobiles, souligne Christophe Marx, car nombre d’entre elles sont à Paris et il y a la COP 21 qui arrive. »

D’autre part, une partie des moyens de la gendarmerie ou de la police est mobilisée sur les aéroports, les contrôles aux frontières, les perquisitions administratives ou les procédures judiciaires. La préfecture réfléchit à « mettre à contribution les gardes champêtres de la brigade verte », à renforcer la police municipale. Des rondes de contrôle matinales sont envisagées.

> A lire aussi : Pour passer la frontière franco-allemande à Strasbourg il faut montrer « patte blanche ».

Ces mesures valent pour Colmar mais la préfecture du Haut-Rhin travaille également sur les marchés de Kaysersberg, Ribeauvillé, Mulhouse, etc. « La problématique est la même à Strasbourg qu’à Colmar », juge le secrétaire général.

Ce mercredi, une réunion entre la préfecture du Bas-Rhin et la ville de Strasbourg se tient sur la tenue ou non du marché de Noël élu « Best Christmas Market » 2014 et 2015.