Attentats à Paris: Décision sur l'organisation du marché de Noël de Strasbourg ce jeudi

TERRORISME Le maire de Strasbourg a rendez-vous avec le préfet mercredi...  

Alexia Ighirri

— 

Marché de Noel de Strasbourg 2015. (Illustration)
Marché de Noel de Strasbourg 2015. (Illustration) — Gilles Varela

L’organisation du marché de Noël de Strasbourg est toujours en suspend, suite aux attentats de Paris et à la mise en place de l’état d’urgence sur le territoire. Ce week-end, le maire Roland Ries (PS) avait indiqué qu’il « n’exclut pas » d’annuler le marché de Noël dans la capitale alsacienne, déjà visé par des projets d’attentats il y a quelques années. Pour son maintien, il avait demandé « des effectifs de police supplémentaires ».

Ce lundi, sa position n’a pas bougé. L’édile a rendez-vous en préfecture mercredi, la décision devrait être dévoilée jeudi.

Un entretien avec le ministre de l’Intérieur

« L’objectif est de pouvoir l’organiser, mais dans des conditions sécurisées, rappelle Alain Fontanel, premier adjoint au maire chargé de l’organisation du marché de Noël. Il faut vérifier si ces conditions seront remplies, auprès de la préfecture et du ministre de l’Intérieur avec qui le maire doit s’entretenir ces prochains jours ».

Roland Ries pense que « le ministre de l’Intérieur, dont la venue était prévue pour l’ouverture du marché de Noël, verra ma demande d’un œil positif ». Le maire espère le renfort de la police mais aussi de l’armée, et juge « irréaliste » l’idée de disposer des portiques de sécurité sur le marché.

Une inauguration avec « sobriété »

Fabienne Keller, sénatrice et conseillère municipale LR, veut le maintien de « ce grand moment festif. C’est un moment de partage, de convivialité. Des valeurs qu’il faut aujourd’hui réaffirmer ».

En cas de maintien du marché de Noël, son inauguration devra être repensée avec « décence, dignité et sobriété », dixit Alain Fontanel. Le spectacle devra sans doute être redimensionné, mais le coup d’envoi des illuminations maintenu, « comme un symbole fort ».