VIDEO. Déraillement d'un TGV en Alsace: Pas d'enfants parmi les 11 personnes décédées

FAITS DIVERS La rame aurait déraillé avant de percuter le pont a indiqué le procureur adjoint ce lundi…

Alexia Ighirri

— 

Un TGV déraille en Alsace
Un TGV déraille en Alsace — 20 minutes - Slideshow

Lundi en fin de matinée, le procureur adjoint Alexandre Chevrier a apporté de nouveaux éléments concernant le déraillement de la rame d’essai TGV, survenu sur la future ligne à grande vitesse samedi après-midi à Eckwersheim près de Strasbourg.

Il a été confirmé qu'aucun enfant ne figurait parmi les 11 personnes décédées dans le déraillement. Quatre enfants étaient bel et bien à bord de la rame, âgés entre 10 et 15 ans. Ils sont légèrement blessés.

Le bilan humain n’a pas évolué depuis dimanche, à savoir celui de 11 décès et 42 blessés. Le pronostic vital reste engagé pour quatre personnes. «L'identification des corps est en cours», a indiqué Alexandre Chevrier.

Le TGV a d'abord déraillé

Par ailleurs, le procureur adjoint a indiqué qu'au moment d'aborder une courbe à droite, la rame a d’abord déraillé avant de percuter l'arrière du pont, contrairement à ce qui avait pu être annoncé dimanche soir.

Aucune cause n'est pour le moment avancée ou exclue, l'hypothèse d'un sabotage ou attentat n'est cependant «pas privilégiée», précise-t-il.

>> Vidéo sur place dimanche après-midi

>> A lire aussi: Attentat, sabotage ou problème technique, les trois pistes des enquêteurs pour le déraillement du TGV

Le conducteur de la rame entendu

Très légèrement blessé, le conducteur, présenté comme «très expérimenté», a pu être entendu. «Il n'a pas d'explications sur les causes de l'accident. Il dit avoir respecté la vitesse qu'il lui était assignée sur ce tronçon», rapporte le procureur adjoint. Soit une vitesse de 176km/h. Les boîtes noires, mises à l'abri en bon état, vont pouvoir êre examinées et devrait apporter plus de précisions.

Une information judiciaire a été ouverte pour homicide involontaire et blessures involontaires.