Attentats à Paris: La question du marché de Noël de Strasbourg se pose

TERRORISME Lors d’une réunion de crise ce samedi à la préfecture du Bas-Rhin, l’état-major de sécurité a annoncé les premières mesures prises, notamment pour les futurs grands événements…

Gilles Varela

— 

Contrôles de police sur le Pont de l'Europe. Strasbourg le 14 novembre 2015.
Contrôles de police sur le Pont de l'Europe. Strasbourg le 14 novembre 2015. — G. Varela / 20 Minutes

Suite à une réunion de crise de l’état-major de sécurité du Bas-Rhin ce samedi matin, le préfet a annoncé les premières mesures qui sont prises notamment concernant les grands événements à venir dans le département.

 

Le préfet du Bas-Rhin Stéphane Fratacci et l’état-major de sécurité. Samedi 14 novembre 2015. - G. Varela/20 Minutes

Présence policière et militaire renforcées

Le préfet du Bas-Rhin Stéphane Fratacci a indiqué que tous les acteurs de la sécurité dans le département vont renforcer les mesures de surveillance notamment dans les lieux publics comme les centres commerciaux, mais aussi les transports.

Concrètement, les patrouilles militaires dans le cadre du dispositif Sentinelle sont renforcées notamment par plus de militaires par patrouille (qui passe de trois à six). Les patrouilles de police seront également multipliées. Pour cela les congés des agents de la police nationale ont été annulés. Les contrôles aux frontières sont rétablis et cela en collaboration avec les autorités allemandes.

En revanche le préfet a rappelé que les décrets d’état d’urgence sont spécifiques à l’Île de France et que par conséquent les spectacles culturels, les manifestations sportives et tous les grands événements publics ne sont pas de principe interdits. Stéphane Fratacci a cependant souligné que les mesures de sécurité prises par les organisateurs et les autorités compétentes seront méticuleusement évaluées pour chacun d’entre, ce qui est le cas pour le concert de Johnny Hallyday ce soir au Zénith de Strasbourg qui selon le site est maintenu. Pour l’heure aucune animation, spectacle culturel ou sportif n’a été interdite même si certains ont été annulés par les organisateurs eux-mêmes. Néanmoins le préfet a annoncé l’interdiction de tous les voyages scolaires qui devaient avoir lieu dans les prochains jours.

A lire aussi : Pour passer la frontière à Strasbourg il faut montrer « patte blanche »

La question du marché de Noël

Concernant le marché de Noël de Strasbourg, Stephane Fratacci a indiqué qu’il allait rencontrer en tout début de semaine prochaine le maire Roland Ries ainsi que les organisateurs de l’événement afin d’évaluer les mesures de sécurités qui seront mises en place afin « d’apprécier ce que sera l’état des mesures de sécurité pour la tenue et son bon déroulement ». Le fruit de cette consultation sera communiqué en milieu de semaine prochaine.

Enfin, le commissaire divisionnaire Jean-François Illy a souligné l’importance de signaler tout comportement qui peut-être suspect, notamment aux abords des lieux publics, en téléphonant au 17.