VIDEO. L'opération «Strasbourg mon amour» ne prend pas une ride

TOURISME Un magnifique chapiteau, le Magic Mirror, sera l’étendard de l’opération « Strasbourg mon amour » pour sa quatrième édition…

Gilles Varela

— 

Le Magic Mirror.
Le Magic Mirror. — Strasbourg mon amour

Pour ses noces de cire, soit la quatrième édition de l’opération « Strasbourg mon amour », les petits plats sont mis dans les grands. Chaque année un peu plus plébiscitée, l’opération séduction organisée par l’Office de tourisme vise à mettre en avant la ville en tant que destination romantique, (à un moment où l’activité économique y est particulièrement calme), et devrait attirer plus de visiteurs encore. Ils étaient plus de 20.000 l’année dernière sur les dix jours de festivités.

Le Magic Mirror

Cette année, du 5 au 14 février, le point de ralliement de tous les amoureux sera certainement « Le café des amours, abrité sous un magnifique chapiteau, le Magic Mirror. Un espace éphémère, pouvant accueillir jusqu’à 800 personnes debout, chaleureux et glamour, avec ses teintures rouges, sa devanture en bois, ses miroirs et sa petite scène intimiste. « Cela apportera une touche d’originalité et d’authenticité supplémentaire. Il sera le liant entre tous les événements », se réjouit Alain Fontanel, remier adjoint au maire.

Magic Mirror - Strasbourg mon amour

 

 

Le Magic Mirror devrait être dressé place Kléber, au cœur de la ville et sera vraisemblablement ouvert tous les jours de 11 h à 20 h, voire 21 h. Il sera non seulement un endroit où les amoureux pourront se restaurer mais aussi et surtout un lieu de rencontres, de spectacles quotidiens et de soirées événement. C’est d’ailleurs là que sera organisée la « guinguette amoureuse » ou la « slow party », qui avait lieu auparavant à l’Aubette.

Un concept qui séduit et s’exporte

L’opération, qui aurait l’année dernière générée près d’un million d’euros de retombées économiques soit le double de son investissement a séduit les Japonais et, tout comme marché de Noël commence à s’exporter. A cette occasion, trois chalets (très modernes, avec de la toile tendue et des Leds,) dont la conception et la fabrication sont locales, vont s’envoler pour le pays du Soleil levant dès le 8 décembre où ils seront installés pendant quatre jours devant le théâtre national à Tokyo.

Des moments d’exceptions

L’ensemble des temps fort de l’année dernière seront renouvelés. Il est à noter que cette année, une autre surprise de taille attend les amoureux : le dîner gastronomique des Etoiles d’Alsace aura lieu dans l’ensemble des salons de l’hôtel de ville, place Broglie, y compris dans la salle des mariages. Des moments d’exceptions et de raffinements qui devraient séduire les plus sceptiques.

Dernière révélation, c’est William Sheller qui ouvrira le bal avec un concert dans une configuration piano et quatuor à cordes à l’Opéra le 11 février, alors que Rosemary Standley, la voix de Moriarty clôturera ses dix jours d’amour…