VIDEO. Strasbourg: On vous présente Connie Fer le grand sapin de la place Kléber

MARCHE DE NOEL Interview exclusive de Connie Fer, le grand sapin de l’édition 2015 de « Strasbourg, capitale de Noël »…

Floreal Hernandez
— 
Strasbourg, le 9 décembre 2014. - Le grand sapin de la place Kléber pour le marché de Noël 2014.
Strasbourg, le 9 décembre 2014. - Le grand sapin de la place Kléber pour le marché de Noël 2014. — Gilles Varela

Le grand sapin de « Strasbourg, capitale de Noël 2015 » est installé place Kléber, ce lundi matin. Connie Fer, c’est le nom de cette magnifique plante de 30 m de haut et originaire de Bois-le-Champ dans les Vosges, a accepté de répondre aux questions de 20 Minutes. Une interview exclusive dont auraient rêvé Le Gorafi ou Tomimag.

Connie, vous êtes contente d’être arrivée à Strasbourg ?

Oh oui ! Depuis le 26 octobre, jour de mon abattage, je n’attendais que ça. Je n’ai pas encore bien vu la ville parce que je suis couchée sur la remorque de mon camion. Mais une fois debout, je vais la dominer. Enfin presque. Seule la cathédrale me regardera de haut.

>> Reportage de France 3 Alsace sur l’abattage de Connie Fer



Vous semblez un peu ébouriffée par ce voyage depuis les Vosges ?

Ne m’en parlez pas. J’ai même été barbouillée au début du trajet avec tous ces virages pour descendre jusque dans la plaine d’Alsace. Après le voyage a été plus tranquille. Et puis, imaginez qu’on vous ligote sur une remorque pour convoyer vos 7 tonnes, vous seriez tout ankylosé, courbatu. J’ai hâte qu’on me remette les branches en place pour montrer combien je suis majestueuse.

Vous serez encore plus grandiose une fois décorée par la société Sigmatech.

Oui, j’avoue qu’en attendant j’ai les boules. Vous imaginez je vais être sertie de six kilomètres de guirlandes et le coût de ma décoration s’élève à 140.000 euros. J’ai vu des photos de mes prédécesseurs sur la place Kléber et généralement c’était pas mal.

>> A lire aussi : Le grand sapin 2013 a un léger travers

Quel grand sapin vous a le plus marqué ?

Celui qui était penché ! (Connie part dans un fou rire à en perdre des aiguilles) Qu’est-ce qu’on a parlé de celui-là dans les médias, à Strasbourg. C’est arrivé jusque dans notre forêt des Vosges.

Il est vraiment tout petit ce sapin… #weekend #Alsace #Strasbourg pic.twitter.com/tPCpLmRu7H
— Rod (@Rodisland60) December 13, 2014

Être choisi pour être le grand sapin, c’est aussi synonyme de fin de vie ?

Oui, mais avant je vais rayonner, je vais être admirée. Et puis personne ne m’oubliera. Sur combien de comptes Facebook ou Instagram je vais être en photo ? Je serai l’un des sujets les plus évoqués sur Twitter. Plus de deux millions de personnes viennent du monde entier pour voir le marché de Noël de Strasbourg et le clou des décorations, c’est moi ! Vous n’imaginez pas comme je suis fière même si ça fait peur. Je redoute le bashing sur les réseaux sociaux.