Football: Au tiers du National, le Racing est sur la bonne voie pour rejoindre la Ligue 2

SPORT Grâce à son succès sur Boulogne (2-0), vendredi, le Racing a conforté sa place sur le podium du National...

Floréal Hernandez

— 

Ladislas Douniama lors du succès du Racing sur les SR Colmar (1-0), le 25 septembre 2015.
Ladislas Douniama lors du succès du Racing sur les SR Colmar (1-0), le 25 septembre 2015. — G. Varela / 20 Minutes

« L’essentiel, c’est de gagner. Après spectacle ou pas spectacle. » Auteur de deux beaux buts face à Boulogne-sur-Mer (2-0), vendredi, Ladislas Douniama ne s’est focalisé que sur les trois points de la victoire. L’attaquant a eu raison d’oublier la première demi-heure inerte du Racing et de se concentrer sur l’aspect comptable de la soirée. Avec ce succès, le club strasbourgeois est deuxième du National au tiers du championnat. « L’objectif est d’être sur le podium et d’y rester », annonce Jacky Duguépéroux. Voilà ce qu’on retient du début de saison strasbourgeois et ce qui devrait lui permettre de rester sur la voie qui mène en Ligue 2.

Une défense imperméable

Si elle a pris l’eau à Dunkerque (4-1) lors de la première journée et que ses individualités ont fait des erreurs voire en commettent encore, la défense du Racing répond tout de même présent dans ce premier tiers du championnat. Alexandre Oukidja n’a d’ailleurs plus encaissé de but depuis 6h38 minutes. Face à Boulogne, Ernest Seka s’est troué face à Grégory Thil mais le sprint puis le pressing du capitaine du Racing sur le Boulonnais ont annihilé le danger. « Derrière, il faut continuer à être costaud, le championnat se gagnera sur la solidité défensive », assène Jacky Duguépéroux, le coach du RCS.

>> Résumé de Racing-Boulogne (2-0).

>> A lire aussi: Revivez Strasbourg-Boulogne en live comme-à-la-maison (2-0).

Une attaque à plusieurs têtes

Celle de Jérémy Blayac (1,87 m) est redoutable mais c’est celle de Ladislas Douniama (1,64 m) qui a fait mouche contre Boulogne. « Il suffit d’être bien placé pas besoin d’être grand se marre », l’ex-Guingampais, auteur de ces deux premiers buts pour le Racing. A leurs côtés, Stéphane Bahoken a été efficace lors de ses entrées en jeu, Abdelhak Belahmeur prend du poids dans le jeu, Dimitri Liénard est toujours précieux notamment sur coups de pied arrêtés. Omar Pouye revient de blessure et le Racing peut aussi compter sur Jean-Philippe Sabo et Yannick Aguemon. « A moi de faire les bons choix », souligne Dugué. D'avoir replacé Douaniama dans l'axe face à Boulogne a ouvert la porte du succès au RCS, vendredi.

>> Les bougies d’anniversaire des UB 90 qui fêtaient leurs 25 ans lors de Racing-Boulogne.

 

Le kop strasbourgeois à l’issue de Racing-Boulogne (2-0), le 16 octobre 2015 au stade la Meinau. - F. Hernandez/20 Minutes

 

Des séries qui s’étirent

Si le Racing n’est pas toujours flamboyant, il ne perd pas. Contre Boulogne, le club strasbourgeois a ajouté un neuvième match sans défaite en National. C’est aussi le quinzième match sans revers à la Meinau. « Le National est un championnat où il ne faut pas perdre », estime Douniama qui a connu une montée en L2 en 2011 aux dépens du Racing. Duguépéroux note : « Nous n’avons eu aucune victoire facile, avec aisance. » Certes mais comme le dit Douniama dans la première phrase de cet article : « L’essentiel, c’est de gagner. Après spectacle ou pas spectacle. » Et pour ceux qui veulent voir du show, il n’y a qu’à regarder le kop strasbourgeois.