Strasbourg: Le centre de primatologie à nouveau dans le viseur des associations protectrices des animaux

PLANETE Pétition, manifestation, les défenseurs des singes pensent avoir trouvé une faille dans le dossier administratif du centre de Niederhausbergen…

Gilles Varela

— 

Au centre de primatologie de Niederhausbergen
Au centre de primatologie de Niederhausbergen — Stras TV

Silencieuses depuis leur dernier rassemblement à Strasbourg en mai dernier, des associations protectrices des animaux se mobilisent à nouveaux contre le centre de primatologie situé à Niederhausbergen.

Une pétition, lancée en novembre 2014, a recueilli près de 100.000 signatures (plus de 93.500 en ligne, mais aussi sur papier), pour demander sa fermeture. L’association Animalsace coorganise avec l’association Code Animal, le collectif Fight for Monkeys ainsi qu’avec le Comité Scientifique Pro Anima une manifestation samedi à Niederhausbergen (14h30, place des Libertés) « pour réveiller et informer les populations vivant aux alentours du centre », explique Sylvia Hecker, délégué Alsace Lorraine du Comité scientifique Pro Anima.

Un nouvel argument

Les associations qui, selon Sylvia Hecker, ont été reçues quatre fois par les services de la préfecture depuis mai, espèrent voir leur demande de fermeture du centre aboutir : « Nous avons trouvé une faille juridique qui nous permettrait de retirer toutes les autorisations dont a bénéficié le centre ».

Les associations multiplient les reproches éthiques et scientifiques au centre de primatologie. Des arguments que le centre, dédié à l’étude comportementale des primates et à la formation d’étudiants et de professionnels destinés à la recherche, aux soins ou à la protection des singes, réfute catégoriquement.