VIDEO. Strasbourg: Code MU, le YouTubeur qui s'amuse avec les mots

WEB Raphaël Koschig, Strasbourgeois de 27 ans, compte plus de 55.000 abonnés sur sa chaîne YouTube…

Alexia Ighirri

— 

Code MU, YouTubeur strasbourgeois.
Code MU, YouTubeur strasbourgeois. — Capture d'écran - www.youtube.com

Ce vendredi soir, il est l’un des invités de Google à Paris, à l’occasion de l’inauguration du « YouTube Space », premier studio de la plateforme en France. Raphaël Koschig alias Code MU sur YouTube va y retrouver d’autres vidéastes du web qu’il apprécie tout particulièrement, comme Dr Nozman, mais aussi des YouTubeurs bien connu du grand public à l’instar de Norman.

Convaincu par la liberté offerte par le format web, voilà environ un an que ce Strasbourgeois de 27 ans s’est mis à faire des vidéos en ligne. Vidéaste de profession, après des études en cinéma, « j’ai toujours aspiré à être réalisateur, un métier difficilement accessible », raconte celui qui a suivi ce qui se faisait sur Internet. « J’ai commencé à m’intéresser à des vidéos plus culturelles, dans lesquelles on apprend des choses en plus de se divertir », poursuit Raphaël Koschig.

Des dizaines d’heures de travail

Sa chaîne Youtube va s’inscrire dans cette même veine, sur les traces d’Axolot, « le premier à faire découvrir des lieux étranges, des découvertes mystérieuses », dixit le Strasbourgeois, ou d’E-penser « qui cartonne avec la vulgarisation scientifique ».

Le truc de Raphaël Koschig, ce sont les mots. Que veut dire « coquecigrue » ou « congère » ? Des mots inconnus aux expressions illogiques, le YouTubeur strasbourgeois s’applique à les définir mais de façon décalée, toujours avec une pointe d’humour. « Je suis un grand fan d’Alexandre Astier et de Kaamelott. C’est un excellent dialoguiste », confie-t-il avant d’expliquer sa démarche : « Je choisis les mots. Je pars d’un thème, d’un fil rouge, et je regarde dans ma liste de mots lesquels peuvent entrer dans le thème. »

 

Voilà comment, autour d’un scénario sur l’archéologie, il a réussi à caser les mots « hypogée », « opuscule » et « thyrse ». Cet épisode (numéro 7) a nécessité environ 80 heures de travail. Sinon, chaque épisode lui prend entre 10 et 30 heures.

>> L’épisode 7 de Code MU avec Indiana Jones en guest

Son prochain épisode va tourner autour de l’astronomie. Rapahel Koschig est notamment en contact avec un designer 3D pour le réaliser. Sa chaîne compte actuellement plus de 55.000 abonnés. « Le rythme d’abonnement ralentit, concède le YouTubeur, père de deux enfants, qui manque de temps pour en faire la promotion. J’ai dû trouver un travail, parce que la chaîne YouTube ne génère pas assez de revenus ». Le Strasbourgeois est désormais aussi facteur… histoire d’avoir toujours un lien avec les lettres.