Strasbourg: Les adeptes du Burger King se sont donnés rendez-vous pour l'ouverture à La Vigie

COMMERCE L'enseigne a ouvert son premier restaurant dans l'agglomération strasbourgeoise ce vendredi...

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg, le 2 octobre 2015: Ouverture du Burger King à La Vigie
Strasbourg, le 2 octobre 2015: Ouverture du Burger King à La Vigie — Alexia Ighirri/20 Minutes

Il n’y avait pas foule devant le Burger King lors de son ouverture à 11h à La Vigie ce vendredi, mais les aficionados de l’enseigne étaient bien présents. Une vingtaine de personnes, quasiment tous des hommes, attendait devant les portes avant d’entrer dans le restaurant sous les applaudissements des employés.

C’est néanmoins bien moins qu’à Lille en début d’année par exemple, où une file d’attente de 200 personnes s’était formée. « Pour une ouverture à 11h, il y a pas mal de monde, mesure Carole Rousseau, chef de projet marketing à Burger King. Ça rentre doucement, il n’y a aucune déception ».

Colin est l’un des premiers arrivés… mais un peu par hasard : « Je suis venu à La Vigie acheter des trucs pour ma boîte. Mais ça faisait 8 ans que je n’avais pas mangé un whopper », raconte le Strasbourgeois. Dans sa voiture, attendant l’ouverture du drive, Sylvie de Lingolsheim est l’une des seules femmes présentes. « En fait, mon cher et tendre est un fou de hamburger. Il travaille, moi pas, donc je pouvais faire ça pour lui. Je lui fais la surprise », indique celle qui reconnaît que les produits « ont meilleur goût. Il y a par exemple une vraie feuille de salade. Et ce sont ceux qui comportent le moins de sucre ».

« Pour la réputation »

A partir de 11h30, le restaurant se remplit peu à peu, les familles et groupes d’adolescents commencent à arriver. Théo, Antoine et Lazar, collégiens à Geispolsheim sortaient de cours. Ils comptaient manger ensemble sur la zone commerciale La Vigie et ont donc profité de l’ouverture du Burger King. « On avait hâte parce qu’il n’y en avait qu’en Allemagne. Ça change un peu, ils ont d’autres sandwiches », expliquent les trois garçons, même s’ils assurent qu’ils n’arrêteront pas pour autant d’aller manger au Mc Donald’s.

Dans le lot, également, quelques curieux. Julie, de Geispolsheim elle aussi, connaissait le nom de l’enseigne mais elle voulait désormais y goûter : « Je suis là pour essayer. Tant qu’à faire, autant venir à l’ouverture », poursuit-elle.

Raphaël et Joanna sont venus d’Illkirch-Graffenstaden avec leurs deux enfants. Pour être allé quelques fois au Burger King en Allemagne, le couple estime « que c’est moins cher et très bon. Et puis, on vient aussi pour la réputation de l’enseigne ». Et avant la fin de l’année, les deux parents auront encore l’occasion de tester en famille le Burger King qui ouvrira à la gare de Strasbourg.