Football: Le Racing a deux chances sur trois de rapporter des points de Chambly

SPORT Cinquième de National, le club strasbourgeois se déplace à Chambly, 10e, ce vendredi pour la 9e journée du championnat...

Floréal Hernandez

— 

Strasbourg, le 29 août 2015. - Le Racing concède le nul face aux Herbiers (2-2). Jean-Philippe Sabo.
Strasbourg, le 29 août 2015. - Le Racing concède le nul face aux Herbiers (2-2). Jean-Philippe Sabo. — G. Varela / 20 Minutes

Le Racing veut augmenter son capital. On ne parle pas d’euros ou de nouveaux actionnaires mais de points. Après avoir doublé son nombre d’unités à la faveur de ses victoires à Epinal (0-1) et contre les SR Colmar (1-0), le club strasbourgeois compte prendre des points à Chambly.

Seulement 34 % de succès à domicile en National

En rapporter trois de l’Oise est l’option préférée du RCS. Et Jacky Duguépéroux s’est penché sur les résultats depuis le début de saison en National. « Il y a peu de victoires à domicile, pointe le coach du Racing. C’est peut-être une bonne chose pour nous pour notre déplacement à Chambly (sourire). »

>> Le groupe strasbourgeois pour affronter Chambly.

Lors des huit premières journées de troisième division, on compte seulement 34 % de succès à domicile contre 43 % de nuls et 22 % de victoires pour les équipes visiteuses. Les stats du Racing témoignent des difficultés à s’imposer à la Meinau : une victoire et trois nuls.

Ambiance champêtre

Dans l’Oise, le Racing espère poursuivre sa série de succès. Mais Dugué regarde les chiffres de Chambly. « Une victoire, six nuls, une défaite. Cinq buts marqués, cinq encaissés. Ça veut dire ce que ça veut dire : c’est une équipe solide, difficile à manœuvrer. »

Et après le derby alsacien, les Strasbourgeois vont devoir « être prêts mentalement », dixit Jean-Philippe Sabo, né à Gouvieux à 17 km de Chambly, à passer d’une Meinau pleine de 25.000 spectateurs au stade des Marais avec ses deux tribunes et sa main courante. « C’est champêtre mais ça crie tout autant », avertit Jacky Duguépéroux.