Nouvelle signalétique pour le bus de nuit, le Hibus. Place du Cordeau, Strasbourg le 30 septembre 2015.
Nouvelle signalétique pour le bus de nuit, le Hibus. Place du Cordeau, Strasbourg le 30 septembre 2015. — G. Varela / 20 Minutes

TRANSPORTS

Strasbourg: Les oiseaux de nuit ont un nouveau bus pour faire la fête

Nouvelle identité visuelle et desserte pour l’Hibus, le moyen de transport des fêtards…

Faire la fête, boire un verre, ou rencontrer des amis dans les bars de nuit de la ville, parfait. Rentrer chez soi en toute sécurité, c’est encore mieux. C’est en ce sens qu’ont été lancés les bus de nuit en 2007. Le service de bus de nuit de la Compagnie des transports Strasbourgeois (CTS), pour ceux qui aiment la fête, restructuré en 2013, saisi l’occasion de la rentrée étudiante pour s’offrir une nouvelle signalétique et desservir un nouveau quartier.

Nouvelle signalétique pour le bus de nuit, le Hibus. Place du Corbeau, Strasbourg le 30 septembre 2015. - G. Varela/20 Minutes

Un logo facilement identifiable, le hibou

Même aviné, difficile de louper le gros hibou sur l’arrêt de bus customisé de la place du Corbeau ou sur le bus lui-même. Avec 600 « voyages » par nuit, du jeudi au samedi et 90.000 passagers annuels, la CTS estime répondre à une demande croissante en matière de déplacements nocturnes. « Avec cette nouvelle charte graphique et de nouvelles dessertes, nous voulons être plus clairs, plus simples, plus visibles », annonce Alain Fontanel, premier adjoint au maire et président de la CTS.

Concrètement, tous les bus des lignes N1, N2 et N3 partent d’un point unique, « rassembleur », place du Corbeau, aux heures pleines à partir de minuit et ce jusqu’à 5h du matin, des heures fixes, facilement mémorisables…

Alain Fontanel (gauche) et Eric Schultz. Nouvelle signalétique pour le bus de nuit, le Hibus. Place du Corbeau, Strasbourg le 30 septembre 2015. - G. Varela/20 Minutes

Un nouveau tracé pour la ligne de nuit N3

« Quatre nouveaux arrêts permettent de désenclaver certains quartiers. Le choix du bus permet de nous adapter, avec l’expérience, aux besoins de la population, sans que cela implique un coût financier supplémentaire », rassure Alain Fontanel.

A compter du 1er octobre, le quartier de la Montagne-Verte compte quatre nouveaux arrêts dont les noms sont tout un programme : Laiterie, Montagne Verte, Camping et… Nid de cigognes.

Nouvelle signalétique pour le bus de nuit, le Hibus. Place du Corbeau, Strasbourg le 30 septembre 2015. - G. Varela/20 Minutes

Un programme qui séduit donc, et pas que les fêtards. « Nous avons constaté, que le bus de nuit répondait à une autre attente, toujours plus importante, de salariés qui rentrent du travail et utilisent les lignes de nuit. Cela souligne son utilité sociale, le lien que cela représente et nous regardons de près cette demande pour s’adapter au mieux », se félicite Eric Schultz, adjoint au maire.