Strasbourg: Un nouvel écrin pour la fac de chirurgie dentaire

UNIVERSITE Les étudiants faisaient visiter, lundi, leur faculté de chirurgie dentaire et le pôle de médecine et chirurgie bucco-dentaires...

Alexia Ighirri
— 
Visite de la fac dentaire, inaugurée après des années de travaux de rénovation - salle de simulateurs Lancer le diaporama
Visite de la fac dentaire, inaugurée après des années de travaux de rénovation - salle de simulateurs — Alexia Ighirri/20 Minutes

La première clinique dentaire scolaire au monde créée en 1892 avait besoin d’un coup de neuf. Et finalement elle a eu droit à une rénovation quasiment de fond en comble. Après 9 ans de travaux et l’investissement d’environ 25 millions d’euros pour les infrastructures et pour les équipements de pointe, les étudiants ont présenté au grand public leur faculté de chirurgie dentaire et le pôle de médecine et chirurgie bucco-dentaires totalement rénovés.

Des « salles fantôme » pour s’entraîner

Plus moderne, plus pratique, le site a aussi poussé quelques murs en passant d’une surface globale de 2.000m2 à 8.500m2. Une différence -de taille !- qui a été très vite remarquée par Sima et Caroline : « On marche beaucoup plus qu’avant… », rigolent les deux assistantes dentaires, avant de s’enthousiasmer sur la transformation de leur lieu de travail : « C’est génial, agréable, très aéré… les conditions sont au top ! »

Cléa Wagner, étudiante en 3e année, est elle aussi convaincue par les nouvelles installations : « On comprend pourquoi il fallait un tel budget, sourit la jeune Bourguignonne arrivée à Strasbourg pour ses études. Le fait que la fac ait autant de matériel a joué dans mon choix ». Avec une préférence pour les salles de simulateurs : « Le plus utile c’est la "salle fantôme", où on travaille sur des bustes dans la même position qu’avec un patient qu’on aura plus tard », explique-t-elle. Au nombre de trois, ces salles peuvent former plus d’une centaine d’étudiants en même temps.

Au service des patients

Mais des patients en chair et en os, il y en a quand même puisque le centre de soins a enregistré 95.262 consultations par an sur ses 97 fauteuils dédiés. « Notre intervention durera peut-être plus longtemps que chez son dentiste mais elle est vérifiée à chacune des étapes par un professeur. On sait qu’on est bien soigné ici », précise Cléa, soulignant que par exemple « en Espagne, les étudiants ne voient pas de patients. Nous, on en voit pendant trois ans ».

Le pôle de médecine et chirurgie bucco-dentaires est en mesure d’offrir tous les soins courants mais aussi de proposer des prises en charge plus spécifiques, désormais dans un lieu unique d’une surface de 4.500m2. Une autre spécificité du nouveau centre de soins est d’avoir une unité de soins spécialement aménagée pour les enfants avec notamment un espace ludique dédié à l’hygiène bucco-dentaire.