Démantèlement d'un réseau de mendicité agressive sur les parkings

©2007 20 minutes

— 

La police aux frontières (PAF) est revenue hier sur l'interpellation mardi de vingt et un placeurs de la place du Marché-Neuf (lire notre édition d'hier). Roumains de la communauté Rom, ils s'étaient spécialisés depuis quelques semaines dans l'intimidation des automobilistes qu'ils aidaient à se garer. Ceux qui refusaient de les payer essuyaient régulièrement des insultes, voire des dégradations sur leurs véhicules.

« Pour établir le caractère agressif de cette mendicité, nous avons collecté plus d'une dizaine de plaintes », explique Patrick Vieux, directeur départemental de la PAF. Une surveillance discrète permettant de prendre des photos et l'utilisation de bandes vidéo fournies par la police municipale ont achevé de verrouiller le dossier avant de passer à l'action. « Ce réseau très organisé fonctionnait un peu comme un réseau de prostitution, avec trois ou quatre meneurs qui n'hésitaient pas à frapper les autres s'ils effectuaient mal leur travail », indique Patrick Vieux. Ses membres risquent jusqu'à six mois de prison, alors que les leaders encourent une peine de trois ans de prison.