VIDEO. Strasbourg: Les contrôles de police sont rétablis à Kehl

MIGRANTS La police allemande a rétabli les contrôles à Kehl depuis lundi 18h. Plusieurs interpellations ont déjà eu lieu…

Gilles Varela

— 

Strasbourg le 16 septembre 2015. La police Allemande a rétabli les contrôles à la frontière  franco-allemande à Kehl.
Strasbourg le 16 septembre 2015. La police Allemande a rétabli les contrôles à la frontière franco-allemande à Kehl. — G. Varela / 20 Minutes

Depuis lundi soir 18h, la police allemande traque les migrants à la frontière franco-allemande. A Kehl, et dans tout le Land du Bade-Wurtemberg frontalier avec l’Alsace, la police patrouille. Et si des contrôles à un point fixe à l’entrée de Kehl ont été organisés, la plupart sont mobiles et menés par des équipages en voiture, en fourgon.

« Les contrôles frontaliers sont ponctuels et localisés, et ils sont surtout flexibles, explique Arne Hettich, porte-parole de l’antenne locale de la police fédérale. Nous allons aux alentours de la passerelle Mimram, nous contrôlons certains TGV en gare, nous montons même à bord de certains jusqu’à Offenbourg, vérifions sur les aires d’autoroute, partout. »

Et si la police fédérale ne juge « pas encore utile » l’établissement de points fixes permanents à Kehl, les patrouilles mobilisent l’ensemble des services chargé de la surveillance des trafics de personnes. Et le nombre d’effectif engagé reste secret, « pour des raisons tactiques ».

Strasbourg le 16 septembre 2015. La police Allemande a rétabli les contrôles à la frontière franco-allemande à Kehl. - G. Varela/20 Minutes

 

Une discrétion qui a conduit dans les premières 24 h la police à interpeller onze personnes, toutes en provenance de France. « Il s’agit de Syriens, d’Afghans, d’Irakiens, précise Arne Hettich. Des hommes seuls et aucune famille. Ils sont ensuite emmenés au bureau de l’immigration à Karlsruhe. »

Des contrôles qui inquiètent certains riverains français

Omer, un jeune Strasbourgeois qui passe régulièrement la frontière, s’étonne : « Il y avait des contrôles beaucoup plus loin, surtout le week-end. Mais là, ça me choque et ça me fait peur, c’est abusé. Je suis sûr que je vais être contrôlé à chaque fois que je passe le pont maintenant. » Nadine, résidant au Port du Rhin, s’indigne : « C’est vexant. Cela nous ramène en arrière. Nous devrions rétablir les contrôles de notre côté également. »

 

Strasbourg le 16 septembre 2015. La police Allemande a rétabli les contrôles à la frontière franco-allemande à Kehl. - G. Varela/20 Minutes

« Nous vérifions s’il n’y a pas de changements de route des migrants »

Pour l’instant, les contrôles ne sont pas vraiment visibles et n’occasionnent aucune gêne pour les Strasbourgeois. Le rayon d’action est d’une centaine de kilomètres le long de la frontière et les policiers sont également à la recherche de passeurs.

« Nous vérifions s’il n’y a pas de changements de route des migrants », ajoute Arne Hettich. Et si les contrôles ne sont pas nouveaux (les accords de Schengen les autorisaient à partir d’une distance de 30 kilomètres derrière la frontière), ils restent très ciblés. « Entre le mois de janvier et d’août, nous avons déjà interpellé 1.214 personnes », précise le policier. Soit une moyenne de cinq par jour environ.

Pour l’instant, la fin des contrôles n’est pas à l’ordre du jour et aucune date n’est avancée, bien au contraire…