Lorraine: Elle vole deux soutiens-gorges et prend de la prison ferme

JUSTICE Une quinquagénaire comparaissait devant la justice pour avoir volé des sous-vêtements dans une grande surface…

G.V.

— 

Illustration d'un soutien-gorge
Illustration d'un soutien-gorge — SIPA

Une quinquagénaire comparaissait vendredi 11 septembre, au tribunal de Nancy, menottes aux poignets, pour un vol de soutiens-gorges dans un supermarché de Lunéville, rapporte le quotidien L’Est Républicain.

La prévenue avait été surprise jeudi alors qu’elle passait les caisses avec un soutien-gorge qui n’était pas le sien et qu’elle avait enfilé dans une cabine d’essayage. Les vigiles ont également découvert un deuxième soutien-gorge dans son sac à main.

Elle reconnaît être kleptomane

La prévenue, à travers des larmes et des sanglots, a reconnu être kleptomane. Elle a déjà une douzaine de condamnations pour vols.

Elle a finalement été condamnée à quatre mois de prison ferme mais sans mandat de dépôt, et a rendez-vous à la fin du mois avec un juge pour essayer d’aménager sa peine. « Une dernière chance », a prévenu la présidente du tribunal.