Strasbourg: Le maire Roland Ries veut mobiliser la ville pour accueillir les réfugiés

SOCIETE L'élu strasbourgeois assure que la capitale alsacienne sera mobilisée pour accueillir les personnes en détresse...

Alexia Ighirri

— 

Des réfugiés attendent de traverser la frontière entre la Grèce et la Macédoine. (Illustration)
Des réfugiés attendent de traverser la frontière entre la Grèce et la Macédoine. (Illustration) — SIPA

Jeudi soir, le maire Roland Ries (PS) a affirmé sur son compte Facebook, qu’en tant que capitale européenne des Droits de l’Homme, Strasbourg devait prendre part à une grande mobilisation pour les réfugiés. Il a notamment annoncé que la capitale alsacienne allait s’associer au réseau des villes solidaires prêtes à s’engager à accueillir des familles sur leur territoire et allait y jouer un rôle moteur.

Je souhaite que Strasbourg, capitale européenne des Droits de l’Homme, prenne part à une grande mobilisation pour les ré…

Posted by Roland Ries on jeudi 3 septembre 2015

L’élu a précisé sa volonté ce vendredi matin, en marge de l’inauguration de la Foire européenne, estimant que le maire de Strasbourg a aussi le devoir de s’exprimer sur les sujets d’actualité nationale et internationale.

« La France et Strasbourg en particulier ont toujours été des terres d’asile et de refuge. Je songe aux humanistes de la Renaissance, aux chrétiens de la Réforme, à Calvin et à tant d’autres, venus se réfugier à Strasbourg pour échapper à la répression », a-t-il débuté, appelant à ne pas perdre cette tradition.

Mobilisation citoyenne et premier rassemblement

Le maire tient donc à s'engager dans le cadre d’un plan national élaboré par le Président de la République et le gouvernement. « Mais d’ores et déjà, nous travaillons ici à une mobilisation citoyenne en faveur des personnes réfugiées, indique Roland Ries. Car la cause mérite non seulement la mobilisation des pouvoirs publics mais aussi celle des habitants. Strasbourg doit pouvoir montrer l’exemple de ce type d’initiatives. »

Un rassemblement en soutien à l’accueil des réfugiés est organisé samedi 5 septembre à 16h sur la place Kléber, à l’appel du collectif Justice et Libertés et de l'association Alsace-Syrie.