Strasbourg: Un pasteur à la tête d'un coffee-shop

COMMERCE Arnaud Schrodi est à l'initiative du café associatif «Oh my Goodness!» rue de la Premièrere armée...

Floréal Hernandez

— 

Strasbourg, le 1er septembre 2015 - Le café associatif Oh My Goodness!. Arnaud Schrodi à l'initiative du projet et Andrew, barrista Lancer le diaporama
Strasbourg, le 1er septembre 2015 - Le café associatif Oh My Goodness!. Arnaud Schrodi à l'initiative du projet et Andrew, barrista — Floreal Hernandez

Un bon café, un gros fauteuil en cuir et un cadre chaleureux. C’est le pari tenté par Oh my Goodness!, café associatif ouvert en juin rue de la Première armée à Strasbourg. En cuisine ou derrière le comptoir, une petite trentaine de personnes se relaie. Tous sont bénévoles et amis d’Arnaud Schrodi à l’initiative du projet. Une idée que ce trentenaire, pasteur dans le civil et père de trois enfants, a mis en forme à la manière de la série Bref pour lancer la levée de fonds sur un site de financement participatif.

>> Bref j’ai créé un café associatif !

Le concept du café associatif et la vidéo ont séduit les donateurs. Oh my Goodness! demandait 4.500 euros et en a récolté le double: 9.985 euros. Le clip a, lui, été visionné plus de 10.000 fois sur Youtube. « Mais le financement du projet a été possible grâce essentiellement à des dons (hors crowfounding) et aussi à des prêts à taux 0 », détaille Arnaud Schrodi.

Chorale gospel et soirées jeux de société

Neuf mois de travaux ont été nécessaires pour aménager les 140 m2 du coffee-shop. La déco mêle chaleur du bois et ambiance industrielle avec l’électricité apparente. De gros fauteuils en cuir côtoient des tabourets Tolix ou des rocking chair, de vieilles caisses en bois ont été transformées en étagères pour les verres.

« On a voulu créer un lieu où l’on prend son temps pour déguster son café », explique Arnaud Schrodi. Pour ceux qui veulent travailler, il y a le wifi gratuit, pour les jeunes parents bientôt une table à langer et un petit coin enfants. Une chorale gospel va démarrer le 6 octobre, des soirées linguistiques ou jeux de société vont bientôt se monter.

Strasbourg, le 1er septembre 2015 - Le café associatif Oh My Goodness!. - Floreal Hernandez

« Mais on sert aussi les gens qui veulent vite boire leur café. D’ailleurs, on le vend à emporter, sourit Arnaud Schrodi. L’idée est que Oh my Goodness! est un lieu de rencontres. On prend le temps de discuter avec les clients. » Le café associatif propose aussi des pâtisseries et des sandwichs faits maison.

 

Cheesecake aujourd’hui !!

Posted by Oh my Goodness café on mercredi 2 septembre 2015


Arnaud Schrodi passe deux demi-journées à Oh my Goodness!. Mardi après-midi, il préparait un cheesecake. Le planning des uns et des autres est aussi chaud que le café servi. « Pour l’instant, on remplit les trous. A terme, on aimerait que chacun ait un créneau fixe. Ça risque d’être compliqué », sourit-il.

Autre ambition du café associatif : créer des emplois. « En octobre, on devrait pouvoir embaucher Andrew, notre barista. Nous aurons aussi un service civique », annonce Arnaud Schrodi.