Strasbourg: Pour la Yea!, ce n'est pas encore un oui franc

TRANSPORT Une flotte de trente Yea!, des voitures sans réservation et en libre-service, a été lancée fin mai à Strasbourg…

Floréal Hernandez

— 

Strasbourg, le 1er septembre 2015 - Une Yea!, voiture en libre-service et sans réservation, à Strasbourg.
Strasbourg, le 1er septembre 2015 - Une Yea!, voiture en libre-service et sans réservation, à Strasbourg. — Floreal Hernandez

Le « oui » n’est pas encore massif pour la Yea!. Lancée fin mai à Strasbourg par Citiz Alsace, cette formule d’autopartage « one way » – voiture en libre-service, sans réservation et que l’on peut reposer partout dans une zone définie de Strasbourg – peine à séduire. « Il est un peu tôt pour tirer les premiers enseignements d’autant que l’été notamment août est une période calme », pose Jean-Baptiste Schmider, directeur de Citiz Alsace .

200 utilisateurs

Il reconnaît que les trente Smart ForFour de la flotte Yea! « ne roulent pas encore comme on le souhaite ». Le taux d’utilisation est actuellement d’une location par jour contre trois espérées. L’offre « one way » a séduit 200 utilisateurs dont 50 conducteurs non abonnés à Citiz. « Sur la communication, on n’a pas dû bien faire les choses, regrette Jean-Baptiste Schmider. Certains adhérents Citiz n’ont pas compris qu’ils avaient accès au Yea!. D’autres pensent qu’elles sont plus chères… »

>> Zone de parking des Yea! à Strasbourg.

Ce début timide n’empêche pas Citiz Alsace d’envisager d’étendre la zone des Yea!, aujourd’hui circonscrite aux quartiers du centre de Strasbourg. D’autres villes du réseau d’autopartage Citiz réfléchissent au concept.

Concernant l’offre Citiz Alsace à Strasbourg –42 stations–, il y a en projet d’ouvrir deux nouveaux emplacements à Cronenbourg.