Ça dégaze moins dans la région, selon la Drire

©2007 20 minutes

— 

Nettement moins de dioxines mais un peu plus de gaz à effet de serre. C'est l'un des enseignements majeurs du bilan 2006 de l'environnement industriel en Alsace. Il a été rendu public hier à Stras­bourg par la Direction régionale de l'industrie de la recherche et de l'environnement (Drire). La hausse des émissions dans l'atmosphère de CO2 et de protoxyde d'azote - contribuant au réchauffement de la planète - s'explique par une utilisation accrue des énergies fossiles (pétrole et gaz) par les industriels.

Une ombre au tableau contrebalancée par la diminution sensible de la pollution atmosphérique globale générée par l'industrie. Amorcée depuis une dizaine d'années, la décrue s'est poursuivie en 2006 à hauteur de 10 %. Mais les meilleurs progrès concernent surtout les onze incinérateurs d'ordures ménagères alsaciens. Leurs rejets en dioxines, polluants cancérigènes, ont été réduits en 2006 de 95 % en moyenne. « Un bilan globalement très bon, mais la

vigilance des industriels doit être maintenue », a insisté le directeur de la Drire Alsace, Alain Liger.