Alsace: Vendanges prometteuses, mais la sécheresse menace les rendements

ENVIRONNEMENT Le manque d'eau pourrait faire baisser le rendement des vendanges en Alsace...

G.D. avec AFP

— 

Illustration des vendanges en Bourgogne.
Illustration des vendanges en Bourgogne. — SIPA

La sécheresse menace-t-elle le rendement des vendanges ? En Alsace, on s’inquiète. Alors qu’ailleurs, elles s’annoncent prometteuses et certains évoquent des conditions « presque parfaites », voire « idylliques ».

Situation à part pour la vigne

Si nombre de productions agricoles sont rudement touchées par la sécheresse qui frappe plus de 70 départements en France, la vigne, culture de pays chauds, est dans une situation à part.

Elle « aime souffrir et on préfère la sécheresse à l’excès d’eau », rappelle Guillaume Lapaque, directeur des associations viticoles d’Indre-et-Loire et de la Sarthe. Notamment parce qu’un temps sec maintient à distance l’oïdium et le mildiou qui prolifèrent dans l’humidité.

Pas d’eau en Alsace

Pour autant, le manque d’eau devrait quand même peser sur les quantités dans certaines régions. « Je suis installé depuis 1998 et je n’ai jamais vu cela : on n’a pratiquement pas reçu d’eau depuis fin mai, déplore Jérôme Bauer, président de l’Association des viticulteurs d’Alsace. Pour nous, ce sera la troisième petite récolte consécutive », insiste le viticulteur qui se demande si les producteurs alsaciens vont pouvoir valoriser suffisamment leurs produits pour compenser les pertes en volume.

Car le manque d’eau et les chaleurs peuvent stopper la maturité de la vigne, conduisant à la formation de baies particulièrement petites.

 

Les jours à venir « déterminants »

Les jours à venir seront donc déterminants. « Si on n’a pas de pluie dans les jours qui viennent alors, oui, il y aura un véritable impact », avertit Jérôme Despey, président du conseil spécialisé des vins de FranceAgriMer (ministère de l’Agriculture).

Car, comme dit le dicton, c’est « septembre qui fait le vin ». Enfin, sauf si tout est vendangé avant…