Strasbourg expérimentera le tarif social de l'eau

SOCIÉTÉ En tout, ce sont 50 collectivités qui sont concernées par cette démarche…

M.L. avec AFP

— 

Illustration eau du robinet.
Illustration eau du robinet. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

L’expérimentation sur la mise en place d’un tarif social de l’eau pour alléger la facture des ménages défavorisés sera finalement mise en place dans 50 collectivités.

Selon la liste complétée et publiée, mercredi, au Journal officiel, en plus de Strasbourg, ce sont aussi Paris, Rennes, Bordeaux, Grenoble, Dijon et Le Havre qui entrent dans le champ d’application de cette expérimentation.

Le ministère de l’Ecologie et de l’Energie a publié un décret en date du 31 juillet « modifiant et complétant la liste des collectivités territoriales et de leurs groupements » retenus pour la mise en œuvre d’une tarification sociale de l’eau. Cette expérimentation est prévue dans la loi Brottes sur l’énergie du 15 avril 2013.

Fin de l’expérience en 2018

L’expérimentation s’achèvera le 15 avril 2018 et les solutions « qui se seront révélées les plus pertinentes pourront, le cas échéant, être étendues à l’ensemble du territoire ».

Outre Paris et des villes et métropoles agglomérations régionales, la liste complétée inclut des syndicats de communes de l’outre-mer (en Martinique et côtes Caraïbes Nord Ouest) et de nouveaux syndicats des eaux dont le Sedif (Ile-de-France).