Le duel UMP-PS n'a pas mobilisé

©2007 20 minutes

— 

Une chose était certaine hier soir à l'issue du second tour de l'élection législative : l'abstention n'a pas reculé dans le Bas-Rhin par rapport au premier tour. Aucune des trois premières circonscriptions du département, toutes situées à Strasbourg, ne peut en effet se prévaloir d'avoir fortement mobilisé les électeurs. Illustration au groupe scolaire Gustave-Doré à Cronenbourg, dans la troisième circonscription, où la participation a été faible, alors même que de nombreux seniors, par tradition fidèles aux urnes, y votent. Pour Maxime, un des rares jeunes électeurs présents dans le bureau, « les gens ont peut-être estimé que tout était fait ». En effet, le candidat UMP André Schneider était arrivé largement en tête au premier tour avec 47,18 % des suffrages exprimés, contre 20,83 % pour la candidate socialiste Zoubida Naïli.