Strasbourg: Des policiers «volent» des sacs à main dans les rues de la ville

POLICE La police a mené une campagne originale de sensibilisation pour prévenir des risques de vols à la tire…

Gilles Varela

— 

Opération de sensibilisation de la police contre les vols à la tire
Opération de sensibilisation de la police contre les vols à la tire — G. Varela / 20 Minutes

Deux agents de police en civil arpentent les rues de la ville. Discrètement, ils repèrent leurs proies. Le cabas d’une jeune femme posé sur une chaise, un sac ouvert… Très vite l’un d’eux fait diversion tandis que l’autre subtilise le sac, sans que la victime ou même son entourage ne s’en aperçoivent… En dix minutes à peine, sur cinq tentatives, les policiers sont parvenus à leur fin à chaque fois. Démonstration faite, ils présentent leur carte professionnelle et donnent une plaquette d’information et de sensibilisation et quelques conseils en live à la « victime ».

Opération de sensibilisation de la police contre les vols à la tire - G. Varela/20 Minutes

Une initiative surprenante mais appréciée

Noémie, attablée à une terrasse de restaurant et dont le téléphone portable vient d’être subtilisé par les deux agents s’étonne : « D’habitude je fais attention. Je sais que c’est idiot mais en discutant je n’ai pas fait assez attention. Je suis d’habitude vigilante. On m’y a pris une fois mais pas deux » assure-t-elle, un brin vexée mais appréciant l’initiative de la police.

Chaque année il y a près de 800 à 900 « vols à la tire » à Strasbourg. Une situation stable depuis trois ans. Des chiffres qui peuvent sembler impressionnants mais pourtant dans la moyenne nationale. Dans les six derniers mois, 27 % d’entre eux ont été élucidés.

Opération de sensibilisation de la police contre les vols à la tire - G. Varela/20 Minutes

Une équipe de police spécialisée

A Strasbourg, c’est la cellule « Vols tire », (quatre enquêteurs de la police nationale), qui traque chaque jour les malfaiteurs. Un travail de terrain, d’observation mais d’analyse aussi. « Nous étudions d’abord sur la procédure, c’est-à-dire le mode opératoire des voleurs, les lieux qu’ils fréquentent, s’ils sont plusieurs etc. Ensuite nous allons sur les lieux où ils sont censés opérer comme les halls de gare, les transports en communs, les lieux touristiques. Une fois identifiés, nous attendons de les prendre en flagrant délit », explique le Major Laurent Poirot.

Et si le voleur n’a pas de couleur, d’âge ou de sexe en particulier, qu’il peut être monsieur et madame tout le monde, indique la police, il peut aussi travailler en équipe. Comme, l’explique le Major, « une personne surveille au restaurant où vous mettez votre carte bancaire, un autre relève le code lorsque vous payez, un troisième fait une diversion pendant que le dernier subtilise la carte de paiement. »

Au cas où…

Aussi dernier conseil, si vous êtes victime ou témoins d’un vol à la tire, n’hésitez pas à demander de l’aide auprès de votre entourage immédiat, et surtout téléphonez très vite au 17 ou le 112 car la ville est quadrillée par la vidéo surveillance ce qui permet à la police, sur vos informations, (lieux, description, etc.) de bloquer la vidéo… et de retrouver vos biens.