Vacances: Deux BD strasbourgeoises qui tracent la route

CULTURE Au choix un voyage aux frontières du paranormal et de l’enquête policière ou une expédition interplanétaire…  

Floréal Hernandez

— 

Cases d'une page de «RN83», BD parue aux Editions du Long Bec.
Cases d'une page de «RN83», BD parue aux Editions du Long Bec. — Capture d'écran www.editions-du-long-bec.com

Les vacances sont proches mais pas encore assez pour partir. Pour vous faire patienter avant de tracer la route, 20 Minutes vous conseille deux BD éditées par deux maisons d’édition strasbourgeoises.

Un chemin sans retour

Il y a quelques années la RN83 était synonyme de départ pour le Sud de la France. La route reliait Strasbourg à Lyon et sert de cadre à la nouvelle série des Editions du Long Bec. Le premier épisode RN83 - L’hôtel n’est pas un album de villégiature mais aux frontières de l’enquête policière et du paranormal.

Sandra veut prouver l’innocence de son frère et décide de faire tomber deux flics ripoux. Une course-poursuite sur le RN83 s’engage entre la jeune fille et les deux hommes armés et va mener tout ce petit monde dans un hôtel désaffecté où pourtant se trouvent quelques clients et une tenancière bien mystérieuse. Le rodéo se prolonge dans les couloirs de l’hôtel et dans les chambres. Derrière la porte 279, la vérité finit par éclater.
RN83 - L’hôtel de Federico Volpini et Fabrice Linck. Editions du Long Bec. 14,75 euros.

>> Quatre idées de lecture strasbourgeoises pour les enfants.

Un trip aux confins du monde

Pas besoin de psychotropes pour suivre l’itinéraire du Voyage céleste extatique, album paru chez les Editions 2024. Il suffit de se laisser porter par le récit surprenant et métaphysique de Clément Vuillier et ses superbes dessins en noir et blanc. Des planches géométriques – certaines font penser à Escher – et des paysages grandioses de la lune, du soleil ou de pluton emmènent dans le monde d’Athanasius Kircher.

>> Planche du Voyage céleste extatique.


Ce nom ne vous dit rien ? Normal, ce savant allemand du XVIIe siècle auteur de nombreux traités de médecine, d’optique, de linguistique, etc. est tombé dans l’anonymat. Pas étonnant quand on sait qu’il avait « une admirable obstination dans l’erreur », dixit Jean-Marie Blas de Roblès qui en fait un de ses personnages dans Là où les tigres sont chez eux. S’il a touché le fond, Athanasius Kircher a creusé encore. Jusqu’à inspiré Clément Vuillier via son Voyage céleste extatique de 1656. Celui du XXIe siècle suit Jean, tout récemment touché par la grâce, et Cosmiel, plus expérimenté par cet état, de planète en planète entre deux conversations métaphysiques et grands bonds dans l’univers. Dépaysant et radieux.
Le Voyage extatique de Clément Vuillier. Editions 2024. 23 euros.