VIDEO. Alsace: Cinq routes pour découvrir la région

TOURISME Alors qu'une route de la bière est en projet, « 20 Minutes » vous présente des itinéraires thématiques alsaciens…

Floreal Hernandez
— 
«L'Alsace à cœur», websérie créée pour faire découvrir les vins d'Alsace au Québec.
«L'Alsace à cœur», websérie créée pour faire découvrir les vins d'Alsace au Québec. — Capture d'écran de la websérie «L'Alsace à cœur»

Que vous soyez gastronome, amateur de vin, fan de randonnée ou de châteaux forts, l’Alsace a une route pour vous. La région est truffée d’itinéraires pour faire découvrir ses spécificités. En 2015, une route des châteaux d’Alsace a été créée alors qu’une route de la bière d’Alsace est à l’étude. 20 Minutes vous propose cinq tracés pour découvrir ce territoire.

1. La plus connue

On parle bien évidemment de la route des vins d’Alsace. Celle-ci sillonne l’Alsace sur 170 km de Marlenheim à Thann – ainsi qu’une petite enclave tout au nord de la région – et passe en revue 51 terroirs « AOC Alsace Grand cru ». Ses paysages et ses villages se consomment sans modération. Le quotidien britannique The Times a mis la route des vins d’Alsace sur le podium (3e) des 50 meilleures destinations de vacances en France. Le journal conseille de découvrir la route des vins à vélo. « Quelle est la meilleure manière de se mettre en appétit pour la copieuse cuisine alsacienne qu’un tour à vélo dans les vignobles verdoyants de la région ? », lance The Times.

>> La websérie L’Alsace à cœur emprunte la route des vins pour faire découvrir les vins d’Alsace au Québec.



2. La plus haute

Bol d’air garanti avec la route des crêtes de Cernay à Sainte-Marie-aux-Mines (77 km). Cette route qui grimpe jusqu’à 1,424 m en haut du Grand Ballon présente de multiples intérêts : historique car elle a été aménagée lors de la Première Guerre mondiale à des fins stratégiques (en chemin on trouve d’ailleurs le Hartmanswillerkopf) ; panoramique avec des vues superbes sur les Vosges, la plaine d’Alsace, la Forêt Noire ou les Alpes ; gastronomique avec ses fermes auberges. De nombreux lacs permettent également de se rafraîchir. La route des crêtes se découvre à pied, à vélo, à moto ou en voiture.

3. La plus chevaleresque

La route des châteaux d’Alsace est un nouvel itinéraire touristique composé de 12 châteaux et cités fortifiées comptant parmi les plus emblématiques de la région. Sur celle-ci, des clins d’œil sont faits aux amateurs de la série Game of Thrones ou du Seigneur des Anneaux. La route sera complétée à partir de 2016 par le projet de l’Association des châteaux forts d’Alsace avec un chemin de randonnée (type GR20 en Corse) allant du nord au sud de la région. Soit 450 km, en 21 étapes et 80 châteaux.

Cinq châteaux à voir de chaque côté du Rhin

4. La plus « J’ai une petite faim »

La route de la choucroute mène du champ à l’assiette. Celle-ci regroupe onze communes du Ried bas-rhinois, onze choucroutiers et huit restaurateurs. En chemin, on apprend à planter des choux, à transformer le chou en choucroute et on n’oublie pas de déguster une choucroute au passage. Et à table, on passe du chou à la charcuterie.


5. La plus au Sud

Parce qu’en Alsace il n’y a pas que la choucroute, la route de la carpe frite mérite un petit détour. Cap sur le sud de la région : le Sundgau. Là, on déguste le poisson en filets ou en larges tranches avec les mains, avec ou sans arêtes, avec de la mayonnaise ou du citron. Une trentaine de restaurateurs appartiennent à la route de la carpe frite qui fête ses 40 ans en 2015.