Strasbourg: Pour éviter les dérives sur les marchés, une nouvelle réglementation est mise en place

SOCIETE Gestion des déchets, respect des horaires, transparence des attributions, la ville met en place une nouvelle réglementation pour stopper les rumeurs et les dérives…

Gilles Varela

— 

Illustration déchets sur les marchés.. Le 17 11 2008
Illustration déchets sur les marchés.. Le 17 11 2008 — G. VARELA / 20 MINUTES

Trop de déchets, rumeurs sur les conditions d’attribution des emplacements sur les marchés, horaires peu respectés… La ville a tranché et met en place une nouvelle réglementation. Après de longues et laborieuses discussions, notamment avec les organisations syndicales des commerçants non sédentaires, des associations, et des multiples acteurs concernés par la gestion des foires et marchés, la ville de Strasbourg souhaite mettre le holà sur les dérives constatées.

Les déchets, le point noir de la gestion des marchés

« Les marchés coûtent 1.57 millions d’euros à la collectivité chaque année et la couverture faite par les recettes représente seulement 50 % de celle-ci. C’est pourquoi nous avons décidé en janvier d’augmenter la location de l’emplacement de 09,95 euros à 1,10 euro du m2. Il faut responsabiliser les commerçants, et si les déchets sont mieux gérés à l’avenir, ce tarif pourra être revu, prévient Robert Herrmann, adjoint au maire en charge des marchés. Il y a des dérives que l’on ne peut accepter, avec un record de six tonnes de déchets produits en une seule journée sur le marché de Hautepierre. Il faut savoir que les déchets représentent deux tiers du coût total de gestion. »

De la transparence

Autre point qui fâche, la transparence. Fini les rumeurs « d’avoir les bonnes connaissances » pour obtenir une place. A présent c’est la commission des marchés qui en a la charge. D’autre part, une commission de discipline est mise en place pour régler, les litiges et le non-respect du règlement. « Cela se fera en toute transparence devant une commission pluraliste », insiste Robert Herrmann.

Enfin une attention toute particulière sera portée sur la sécurité. Les conditions de circulation des commerçants, des livreurs, et le respect des horaires d’arrivées et de départs sont explicitement indiqués (ainsi que les sanctions encourues) dans le règlement qui sera envoyé prochainement à chaque commerçant non sédentaire qui devra en accusé réception.