Les policiers réclament leur dû dans la rue

©2007 20 minutes

— 

Une centaine de policiers ont manifesté hier en début d'après-midi devant le Conseil de l'Europe. Venus d'Alsace et de Lorraine, ils entendaient réclamer le règlement de leurs heures supplémentaires. Selon le Syndicat national des officiers de police (Snop), une partie de celles-ci n'aurait pas été réglée depuis 1998. Portant sur quelque sept millions d'heures pour l'ensemble des représentants des forces de l'ordre françaises, leur coût s'élèverait à 160 millions d'euros. Craignant que leur paiement se fasse de façon « minorée », contrairement « à l'esprit de la Charte européenne des droits sociaux », le délégué régional de la Snop a été reçu par un représentant du Conseil de l'Europe.

L'action d'hier a réuni plus d'un millier de policiers à travers toute la France. Mercredi, Michèle Alliot-Marie, la ministre de l'Intérieur avait indiqué par courrier « qu'aucune décision [n'avait] encore été prise, ni aucun principe strictement arrêté sur les modalités de paiement » des heures en question.