Strasbourg: Fin des travaux de désamiantage à l'usine Senerval en mars 2017

ENVIRONNEMENT L'usine d'incinération des ordures ménagères de Strasbourg est à nouveau opérationnelle...

Alexia Ighirri

— 

Senerval à Strasbourg.
Senerval à Strasbourg. — Capture d'écran - Google Street view

Même si elle est active depuis début juin, l’usine d’incinération Senerval qui traite les déchets de l’Eurométropole n’en a pas encore fini avec son amiante. Il faudra en effet attendre mars 2017 pour voir la fin des travaux de désamiantage.

Actuellement, les deux lignes de traitement en fonction -après six mois d’interruption totale- ne sont pas encore désamiantées. Des travaux vont débuter sur la troisième.
Près d’une vingtaine de capteurs a été installée dans l’usine pour veiller à la qualité de l’air.
La quatrième ligne de l’usine n’a pas besoin de travaux de désamiantage, mais elle sera remise à niveau.

Des déchets détournés en Alsace et en Allemagne

« Depuis que l’usine a redémarré, 400 tonnes de déchets partent chaque jour dans les lignes de traitement. Le reste (soit près de 8.000 tonnes chaque mois) est détourné en incinération à Schweighouse-sur-Moder, Sausheim ou encore à Mannheim en Allemagne », indique Françoise Bey, vice-présidente de l’Eurométropole en charge de la valorisation des déchets.

Ces opérations vont entraîner un surcoût, le détail du financement sera présenté vendredi dans l’hémicycle du conseil d’Eurométropole.