Photos. Strasbourg: Grand nettoyage des endroits secrets de la cathédrale

PATRIMOINE La Fondation de l’Œuvre Notre Dame s’est mobilisée pour une opération de nettoyage des espaces de la cathédrale interdits au public…

Gilles Varela

— 

Strasbourg le 22 juin 2015. La Fondation de l'Oeuvre Notre Dame organise un grand nettoyage de la Cathedrale. La Nef, le Beffroi, les escaliers. Parties inconnues du public. Lancer le diaporama
Strasbourg le 22 juin 2015. La Fondation de l'Oeuvre Notre Dame organise un grand nettoyage de la Cathedrale. La Nef, le Beffroi, les escaliers. Parties inconnues du public. —

Ils avancent masqués dans les coursives de la cathédrale. Dans un nuage de poussières, ils rassemblent des gravas, les déjections d’oiseaux, des pigeons morts et même des bouteilles vides dans les coins les plus reculés de l’édifice.

Strasbourg le 22 juin 2015. La Fondation de l’Œuvre Notre Dame organise un grand nettoyage de la Cathédrale. La Nef, le Beffroi, les escaliers. Parties inconnues du public. - G. Varela/20 Minutes

 

Une opération menée tambour battant par l’ensemble du personnel de la Fondation de l’Œuvre Notre Dame. L’équipe s’était réunie au grand complet. Direction, assistante de direction, sculpteurs, tous étaient à pied d’œuvre pour participer à leur échelle aux célébrations du millénaire.

« On ne sait plus vraiment qui a eu l’idée de faire ça mais c’est une très bonne initiative, qui mobilise et soude les équipes », explique Eric Fischer, responsable de la Fondation. Nous avons habituellement 22 personnels techniques. Deux d’entre eux, par roulement, s’occupent quotidiennement de l’entretien. C’est de la maintenance préventive, nous anticipons les problèmes d’infiltration, la petite casse. »

Strasbourg le 22 juin 2015. La Fondation de l’Œuvre Notre Dame organise un grand nettoyage de la Cathédrale. La Nef, le Beffroi, les escaliers. Parties inconnues du public.

 

« C’est la première fois que nous sommes tous ensemble, se félicite Sonia Zilli, chargée de communication pour la Fondation. On donne un coup de main dans le cadre du millénaire mais aussi pour célébrer à notre façon Saint Jean Baptiste, le patron des tailleurs de pierre de la cathédrale de Strasbourg, car selon une légende elle aurait été achevée le 24 juin 1439. »